Politique

Décès deValéry Giscard d’Estaing: les hommages d’Ali Bongo Ondimba

0

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a rendu un hommage à l’ancien président français, Valéry Giscard d’Estaing, décédé le 2 décembre dernier en France à l’âge de 94 ans des suites de la Covid-19.

«C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris la nouvelle du décès de l'ancien Président de la République française, M. Valéry Giscard d'Estaing. Je garderai en mémoire l'image d'un chef d'Etat brillant, réformateur, qui sera parvenu, le temps de son mandat, à transformer sensiblement et durablement la société française. Européen convaincu, il était aussi un passionné d'Afrique, théâtre d'ailleurs du dernier ouvrage qu'il venait tout juste de publier. Au nom du peuple gabonais, je présente à sa famille et au chef de l'Etat français, M. Emmanuel Macron, mes plus sincères condoléances », a écrit le chef de l’Etat gabonais sur sa page Facebook.

L’illustre disparu était président de la République française du 27 mai 1974 au 21 mai 1981. Inspecteur des finances, il est élu député du Puy-de-Dôme à partir de 1956. Sous la présidence du général de Gaulle, il était  secrétaire d'État aux Finances de 1959 à 1962 avant d’occuper le poste de ministre des Finances et des Affaires économiques de 1962 à 1966.

Au lendemain de son décès, l’actuel président Français, Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 3 décembre, un jour de deuil national pour le mercredi 9 décembre.

Les obsèques se dérouleront ce samedi 5 décembre dans la plus stricte intimité familiale à Authon (Loir-et-Cher), où il possédait un château.

«J’appartiens à une génération qui est née sous sa présidence et qui sans doute n’a pas toujours mesuré à quel point Valéry Giscard d’Estaing avait pour elle changé la France», a témoigné Emmanuel Macron.
 
Stéphane NGUEMA 

 

Fait-divers: Un présumé voleur décédé après interpellation par la gendarmerie à Mekambo

Article précédent

SEEG/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué 

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique