ActualitéEnvironnement

Climat: Ali Bongo Ondimba exhorte les pays africains à travailler sur des solutions innovantes

0
Le président de la République prononçant son discours d'ouverture de la semaine africaine du climat

LIBREVILLE, 29 Août (AGP)- Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a exhorté ce lundi 29 août à Libreville, les pays africains à œuvrer pour des solutions innovantes, afin de lutter contre les changements climatiques, lors de son discours d’ouverture officielle de la semaine africaine du climat.

«Je vous exhorte à saisir cette occasion pour travailler sur des solutions innovantes, concrètes et durables et donner aux nations africaines les moyens de lutter avec succès contre le changement climatique», a soutenu le chef de l’Etat gabonais à l’ouverture de la semaine africaine du climat.

Ali Bongo Ondimba a, ainsi, invité les  africains à « prendre leur destin en main». Espérant que cette semaine régionale sur le climat, constitue un moment décisif, pour aborder  la Conférence des parties (COP 27) prévue à Charm el-cheikh en Egypte,  avec un objectif commun et la détermination de lutter pour un meilleur avenir.

Les questions environnementales ont toujours été au centre de l’action diplomatique du président gabonais. Dès son accession au pouvoir en 2009, le Gabon par sa voix, a pris une part active aux nombreuses négociations sur le climat. C’est le cas de l’accord de Copenhague au Danemark rédigé dans le cadre de la Cop15, destiné à sauver la planète du changement climatique,  qui a réuni en 2010, une trentaine de chefs d’Etats et de gouvernements. « Malheureusement, la rencontre de Copenhague, dont les décisions étaient très attendues, ne fut pas le moment décisif que les peuples du monde espéraient», s’est-t-il désolé.

Plus de 1000 participants prennent part à cette semaine régionale du climat

Malgré les promesses non tenues par les grandes puissances, notamment les pays pollueurs, Ali Bongo Ondimba a souligné les efforts du Gabon en matière de conservation de la nature. Cela, grâce aux mesures « concrètes et immédiates» adoptées au sommet de l’Etat.  Lesquels efforts ont permis au Gabon, depuis l’accord de Copenhague, d’absorber de l’atmosphère plus d’un milliard de tonnes de dioxyde de carbone.

De ce fait, le Gabon a déjà atteint l’objectif de neutralité carbone fixé par l’accord de Paris (Cop 21), a renchéri le chef de l’exécutif gabonais. Indiquant qu’un appui renforcé des partenaires du Gabon permettra au pays de faire encore mieux, en absorbant plus de 100 millions de tonnes nettes de dioxyde de carbone chaque année.

L’invitée spéciale du chef de l’Etat gabonais à cette grande messe, Ségolène Royal, a rappelé, que les pays du G20, doivent tenir leur engagement  depuis l’accord de Copenhague, d’apporter une aide de 100 milliards de dollars à partir de 2020.

Cette troisième édition de la semaine africaine du climat organisée à Libreville, a enregistrés plus de 1000  participants issus de 60 pays.

HUN/CEM-AGP

Un tournoi de cuisine traditionnelle débute ce jeudi à Akanda

Article précédent

Semaine africaine du climat: Lee White pour une Afrique “unie”

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité