ActualitéPolitique

Christine Mba Ntoutoume, nouvelle mairesse de Libreville

0

Réunis ce mercredi 14 juillet en session extraordinaire, les conseillers municipaux de la commune de Libreville ont accordé leur vote à Christine Mba Ntoutoume, unique candidate à la succession d’Eugène Mba, et par ailleurs conseillère du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) au 4ème arrondissement. Elle a obtenu la confiance de 177 de ses pairs, soit un suffrage de 100%.

Christine Mba Ntoutoume, investie par le Parti Démocratique Gabonais (PDG), à la suite de la démission d’Eugène Mba au poste de maire de la commune de Libreville, a été élue ce mercredi 14 juillet à la présidence du Conseil municipal de la ville.

Cette session extraordinaire s’est tenue en présence du gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise Dikoumba. 117 des 148 conseillers votants, ont en effet accordé leur confiance à celle qui était jusqu’ici 2ème adjoint au maire du 4ème arrondissement de la commune de Libreville.

Aise devant la confiance accordée en sa faveur par sa formation politique, en plus de l’ensemble des conseillers municipaux du conseil, celle qui devient la 2ème femme maire de Libreville, après Rose Christiane Ossouka Raponda, a adressé ses premiers mots à ses derniers.

«C’est un sentiment de grande joie, et de reconnaissance qui m’habite au terme de cette élection. Ma profonde reconnaissance s’adresse d’abord au Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le patron de ma formation politique. Mais également à tous les conseillers municipaux de tous bords qui m’ont accordé leur confiance», a-t-elle déclaré.

Confiante devant la charge qui l’attend désormais, le nouveau visage de l’hôtel de ville de Libreville a dit pouvoir s’appuyer sur les services techniques et administratifs de l’institution. Mais surtout sur les compétences avérées des hommes et femmes laissés par son prédécesseur.

Cette dernière qui prend ses fonctions dans un contexte particulier, marqué, entre autres, par la démission inattendue d’Eugène Mba et les soupçons de malversations financières, sera installée à son fauteuil de commandement ce vendredi. Ce qui devrait définitivement mettre un terme à la pression médiatique de ces dernières semaines autour de la démission du maire sortant.

Désiré MENZOUGHE

France : Une fête nationale marquée par le défilé militaire et la lutte contre la covid-19.

Article précédent

Affaire Ballack Obame : le délibéré renvoyé au 28 juillet prochain

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité