ActualitéSociété & Culture

Bifoun : Sylvia Bongo Ondimba et Ségolène Royal lancent le projet maternités solaires

0
Sylvia Bongo Ondimba et Ségolène Royal, dévoilant la plaque inaugurale du Centre de santé de Bifoun.

La Première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, et la présidente de l’ONG «Désirs d’avenir pour la planète», Ségolène Royal, ont procédé ce mercredi à Bifoun, dans la province du Moyen-Ogooué (Centre), au lancement du projet ‘’Maternités solaires’’.

Ce projet est porté conjointement par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO), à travers sa présidente, et l’association «Désirs d’avenir pour la planète», que préside la Française Ségolène Royal. En plus du ministère gabonais de la Santé, ce projet a été lancé ce mercredi au centre de santé de la ville de Bifoun dans le Moyen-Ogooué.

Construit par l’ancienne ministre française, et l’association des femmes maires d’Afrique (AFMA), avec pour but d’apporter l’énergie solaire aux maternités en activités dans les villages reculés de certains pays du continent, comme le Cameroun, le Togo et le Sénégal, cet important projet a pour vocation, de réduire progressivement le manque d’électricité, qui rend les accouchements pénibles pour les soignants, les mamans et leurs nouveaux nés dans ces centres de santé. Ce, à travers des kits solaires permettant le fonctionnement et l’autonomisation en énergie des appareils liés aux accouchements, et de l’éclairage des bâtiments grâce aux installations solaires.

Passage en revue de la pharmacie du vent.

Au plan local, ce sont en tout dix centres de santé, sélectionnés à travers les neuf provinces du pays, qui vont recevoir les mêmes équipements, pour le même usage D’où la présence de Ségolène Royal à Bifoun, aux côtés de Sylvia Bongo Ondimba.

Solidaire de l’engagement des autorités gabonaises dans les grandes problématiques climatiques, et l’implication de la Première dame à travers la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. Sur les questions liées à la protection de la mère et de l’enfant, la présidente de «Désirs d’avenir pour la planète», n’a pas manqué de revenir sur le contexte de son engagement.

«Je n’ai apporté qu’une petite contribution à ce magnifique projet qui est né lors de la Conférence de Paris sur le climat, que j’avais présidé sur la question des énergies renouvelables. C’est dans ce cadre que j’avais rencontré des femmes d’Afrique, qui portaient ce projet. Celui de ne plus voir des femmes accoucher dans l’obscurité, de ne plus subir les coupures d’électricité. Après avoir lancé le projet au Sénégal, au Cameroun, et au Togo, je suis aujourd’hui au Gabon, aux côtés de Sylvia Bongo Ondimba pour apporter cette contribution complémentaire», a fait savoir Ségolène Royal.

Dans le cadre de ses actions pour la protection de la mère et de l’enfant, à travers son programme «Gabon-Egalité», Sylvia Bongo Ondimba a également procédé à la réhabilitation totale du centre de santé de Bifoun.

Réhabilité complètement, ce centre de santé offre désormais une capacité d’accueil amélioré, avec quatorze lits, un plateau technique qui va dorénavant permettre au personnel médical de pouvoir assurer la prise en charge des pathologies courantes. Outre deux logements, le centre dispose également d’une ambulance neuve, qui va permettre d’assurer l’évacuation des malades vers les unités sanitaires de Lambaréné ou de Libreville.

Après la province du Moyen-Ogooué, le tour reviendra dans les prochains jours aux provinces de l’Ogooué-Ivindo, du Haut-Ogooué et du Woleu-Ntem d’accueillir à leurs tours les équipes du ministère de la Santé, et du programme Gabon-Egalité. Puis suivra un redéploiement progressif, dans le reste des provinces.

DM/AGP-Libreville

Journée internationale des veuves : “pour un véritable changement de mentalité”

Article précédent

Fonds souverains africains (ASIF) : le Gabon parmi les membres créateurs

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité