Société & Culture

Baccalauréat 2020 : Les résultats connus dans le respect des mesures barrières à Moanda

0

Selon les dispositions du Ministère en charge de l’Education nationale, les résultats du baccalauréat édition 2020 ont été rendus publics ce mercredi via X-gest et les autres canaux de diffusion prévus. Dans les principales artères de la ville de Moanda et au Centre d’examen, les agents de force de l’ordre sont à pieds d’œuvre pour veiller au respect des mesures barrières.
 
Au centre d’examen de Moanda, précisément le Lycée Henry Sylvoz, sur 748 candidats présents, 181 candidats ont été reçus, avec 296 admissibles, soit un pourcentage de 24,20% et 39,57%. Le nombre de candidats ajournés s’élève quant à lui à 271, soit 36,23%. Sur la plateforme X-gest, certains chefs d’établissement de la ville, au fait des résultats à temps, ont pu les communiquer aux candidats. Les apprenants eux-mêmes ont suivi le protocole pour avoir les résultats en ligne.

Malgré le contexte marqué par la lutte contre la pandémie à Coronavirus, dans la ville, la joie des candidats n’est pas dissimulée. Tant bien que mal, les candidats ont exprimé leur satisfaction, du moins pour les admis et les admissibles. Chemises griffonnées, jupes décousues, cris, klaxons de véhicules pour marquer ce jour mémorable. C’est dans leur famille que les heureux candidats ont pu d’avantage s’exprimer, étant donné que la gendarmerie dehors veille à la discipline. Décidemment, le baccalauréat 2020 n’aura pas connu l’atmosphère des autres éditions. 

«L’atmosphère n’est pas bonne. Les apprenants comme les chefs d’établissements n’ont pas les résultats au même moment, l’accès à internet pose problème à certains niveaux, nous espérons que l’année prochaine les choses seront meilleures», a indiqué un membre de l’administration du Lycée Rose Massombo de Moanda.

Si d’aucuns ont pensé que le bac était donné, vu le contexte épidémiologique, il n’en demeure pas moins que les résultats publiés ne confirment pas l’opinion générale. Il fallait se mettre au travail pour décrocher son sésame, confirment les nombreux candidats malheureux, comme à chaque délibération du baccalauréat.

Pour les admissibles, il faudra se mettre au travail, redoubler d’efforts pour ne pas revenir l’année prochaine.

NTI/CSM

La réforme du Code du travail en gestation 

Article précédent

Communiqué final du Conseil des ministres du 03 septembre 2020

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *