Société & Culture

Affaire Ngambia-État gabonais : le procès à nouveau reporté !

0

Après un premier report, le procès de l’ancien ministre Magloire Ngambia a été reporté à la prochaine session criminelle prévue en 2021. L'audience n'a pas eu lieu faute de la présence physique de ses avocats restés coincés à l'étranger à cause de la fermeture des frontières provoquées par la crise sanitaire liée au Covid-19. 

Prévu pour ce lundi 22 juin, le procès de l’ancien ministre Magloire Ngambia a été reporté à nouveau à Libreville, selon des sources judiciaires. Si aucune date exacte n'a été indiquée, il n'en demeure pas moins que c'est finalement en 2021, lors des prochaines sessions criminelles, que ce procès tirera son épilogue.

Le fait que ses avocats n'ont pas pu être au Gabon n'a pas permis à l'audience de se tenir. Un dispositif a été déployé dans un premier temps pour leur permettre de plaider en faveur de leur client par visioconférence, mais cela n’a pas marché. Dès les premières heures de la matinée, la salle d'audience et le hall du Palais de Justice était plein à craquer comme un œuf. Nombreux sont ceux qui sont venus parmi les Librevillois pour assister au déroulement des débats de ce procès qui avait déjà fait l'objet d'un premier report le 13 mars 2019.

Des dispositions ont même été prises avec l'installation de trois écrans plasma géants afin de permettre aux avocats de la défense, Seydou Diagne (Sénégal) et Pierre-Olivier Sur (France) de suivre le procès en temps réel et de plaider pour leur client.

L’ex-ministre des Travaux publics, Magloire Ngambia, est en détention depuis janvier 2017 à la prison centrale de Libreville. Il est soupçonné de détournements de deniers publics et de corruption passive dans les contrats de construction de routes et de logements passés avec l’entreprise Sericom, propriété de Guido Santullo, homme d’affaires franco-italien décédé en août 2018 dans son pays à plus de 80 ans.

Willy Arnauld Nguimbi
 

Covid-19/Haut-Ogooué : 647 cas testés positifs pour 404  guérisons et 8 décès

Article précédent

Covid-19 : Toutes les provinces au Gabon désormais touchées, et la barre des 2 mille guérisons franchie

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *