Économie

Signature de l’Avenant N°2 entre l’Etat gabonais et Perenco 

0

L’Etat gabonais, via le ministère en charge du Pétrole, et la société Perenco, ont procédé, le jeudi 8 octobre écoulé, à la signature de l'Avenant N°2 de la Convention qui lie les deux parties, pour la commercialisation du Gaz Pétrole Liquéfié (GPL).

Cette signature vient démontrer et affirmer l’ancrage de la société Perenco dans le secteur pétrolier gabonais, qui veut diversifier son portefeuille avec la commercialisation du gaz pétrole liquéfié. Outre la partie technique, cet Avenant dévoile la concentration des activités de l'opérateur dans les champs offshore sur lesquels il était en partenariat avec bien d'autres. 

La signature de l’avenant N°2 est la suite logique de l'implantation de Perenco dans le développement des activités pétrolières au Gabon qui colle avec la nouvelle loi du secteur et permet de s’apercevoir la continuité et l’assaut des acteurs dudit secteur au Gabon.

Le ministre en charge du Pétrole, Vincent de Paul Massassa, très satisfait de cet engagement avec la société Perenco, a salué et qualifié ce partenariat privilégié au profit du développement du pays. «Cet avenant 2 est la suite logique de l'implantation de Perenco dans le développement des activités pétrolières au Gabon. Nous voyons ici la volonté d'un opérateur bien connu dans notre giron qui prend l'engagement ferme d'aller de l'avant et de se déployer davantage dans notre pays», a-t-il fait savoir.

Pour Baptiste Breton, le Directeur général de Perenco Gabon, «il s’agit globalement de réaffirmer l’engagement à développer les hydrocarbures au Gabon, accompagner le pays dans le développement des champs matures», a-t-il dit. Ajoutant que dans cet avenant, Perenco s'engage à développer davantage la filière Gaz au Gabon. 

La société qui se concentrait jusqu'ici sur la commercialisation du Gaz naturel pour des centrales électriques, va proposer sur le marché un nouveau produit du Gaz du pétrole liquéfié (GPL). Suite à la signature de cet avenant, il sera érigé à Batanga, dans la province de l'Ogooué-Maritime (Ouest), des installations permettant la production de ce produit destiné aux ménages. Il s'agit d’une mobilité plus marquée par rapport à ce que Perenco faisait déjà. Derrière cet avenant 2, il y a l'engagement pris par Perenco de développer davantage les champs mis à sa disposition notamment dans le permis Coucal / Avocette.

Un pari est donc pris avec la construction d'une unité GPL au niveau de Batanga, dans cette période où tout le monde est hésitant sachant que le prix du baril n'est pas des plus forts, et surtout que la pandémie du Covid-19 fait vaciller les engagement pris par bon nombre d'opérateurs. 

Perenco se déploie vers la diversification de son portefeuille en y associant le Gaz qui jusqu'ici semblait être négligé. Un nouveau produit bientôt sur le marché; jusqu'ici seul du Gaz naturel à destination des centrales électriques de Port-Gentil et Libreville était commercialisé. Mais désormais un produit du GPL (Gaz du pétrole liquéfié), mieux connu sous le gaz bombonne par le public, qui arrivera sur le marché d'ici quelques mois, suite à la signature de cet avenant.

Ludmilla NTOUTOUME 
 

CEEAC : Gilberto Da Piedade Verissimo fait le point de sa mission en Angola

Article précédent

Le conseil municipal de Libreville enregistre un solde de plus de 25 milliards FCFA exercice 2018

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Économie