Société & Culture

Santé: L’ordre national des sages-femmes du Gabon présenté aux  sages-femmes du Haut-Ogooué 

0

L’Ordre national des Sages-femmes  du Gabon (ONSFG) a été présenté lundi 14 décembre écoulé, aux sages-femmes du Haut-Ogooué (Sud-est du Gabon), dans le cadre de la campagne de présentation et de sensibilisation lancée le 24 novembre 2020 à Libreville, à l’endroit  des agents de ce secteur de la santé, sur l’appropriation de l’ordonnance portant création de cette entité.

Réunies au Centre hospitalier régional Amissa Bongo de Franceville (CHRABF), les sages-femmes de la province du Haut-Ogooué ont été nombreuses à prendre part à cette sensibilisation sur l’ordonnance portant création, attribution et organisation de l’Ordre national des sages-femmes du Gabon (ONSFG), piloté par la présidente de l’Association des sages-femmes du Gabon (ASFG), Olga Mavoungou Boukoyi Mabiala.

Un exercice qui avait pour objectif d’amener chaque sage-femme à s’approprier  cette ordonnance avant sa mise en place.

«Depuis le 14 août 2020, une ordonnance portant création, attribution et organisation de l’Ordre national des sages-femmes du Gabon a été adoptée par le Gouvernement. Alors, cette ordonnance a nécessité une campagne nationale que nous avons lancée depuis le 23 octobre dans le but que chaque sage-femme puisse s’imprégner du document. Qui en fera partie, sa faisabilité. Mais aussi que chacune apporte des amendements, des arguments sinon des suggestions pour l’élaboration du règlement intérieur de l’Ordre», a expliqué Mme Mavoungou Boukoyi Mabiala.

Pour la présidente provinciale de l’association des sages-femmes du Haut-Ogooué, Mme Mateya, cette sensibilisation a été reçue avec  beaucoup d’intérêts. 

«C’est avec un grand intérêt que nous avons suivi les explications. Car, l’ordre est un outil juridique qui nous permettra d’encadrer notre profession, car nous fonctionnons jusque-là en association. Aujourd’hui, nous travaillons avec la présidente, il nous revient, à l’antenne provinciale de repartir vers les départements pour également expliquer aux sages-femmes l’importance de cette ordre», a souligné Mme Mateya.

Sur proposition du ministre de la Santé, le Conseil des ministres a adopté le 14 août dernier, un projet d’ordonnance portant création attribution et organisation de l’Ordre national des sages-femmes du Gabon. Cet outil qui viendra combler un vide aura nécessairement un impact sur la profession des sages-femmes, mais également sur l’amélioration de la qualité des soins offerts. 

Il devrait, en principe, assurer le respect des devoirs professionnels, défendre l’honneur et l’indépendance de la profession de sage-femme, veiller au maintien des principes de moralité, probité et dévouement à l’exercice de la profession.

Zita Sonia Okassa
 

La République d’Haïti ouvre un consulat général à Dakhla

Article précédent

La Cosumaf et l’IEF-PR en partenariat pour dynamiser le nouveau marché financier régional

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *