Société & Culture

Santé: La campagne «Novembre Bleu» effective au Gabon

0

Faisant suite à la campagne «Octobre Rose», la première édition de la campagne «Novembre Bleu», dédiée à la lutte contre les cancers masculins, est effective au Gabon. À cet effet, le ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, s’est rendu vendredi 20 novembre 2020, au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), pour se rendre compte du démarrage effectif de ladite campagne. 

Étant à sa 1ère édition, la campagne «Novembre Bleu» est belle et bien effective au Gabon. Dédiée à la lutte contre les cancers masculins, cette campagne fait suite à celle d’«Octobre Rose», dédiée aux cancers féminins. Le but de cette sensibilisation marque, une fois de plus, la volonté manifeste des plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le président de la République, Ali Bongo Ondimba et son épouse Sylvia Bongo Ondimba, à faire de la lutte contre les cancers une priorité de santé publique.

C’est dans ce sens que le ministre de la Santé a rappelé la politique sanitaire prônée par le Chef de l’Etat, qui se veut non discriminante et équitable, vis-à-vis de la population. À cet effet, il a annoncé que cette campagne s’inscrira dans le programme annuel du Gouvernement. Il a de ce fait exhorté les praticiens réunis autour de la Société gabonaise d’urologie (SOGUR) à intensifier les actions de prévention car, a-t-il déclaré, «la prévention est l’arme la plus efficace pour éviter la phase curative»

Par ailleurs, le ministre a profité de l’occasion pour présenter le programme d’activités de cette campagne. Celle-ci sera axée essentiellement sur la sensibilisation de la population, le renforcement des capacités du personnel soignant, l’approvisionnement en consommables médicaux, le dépistage volontaire de tout homme âgé de 45 ans et plus et la prise en charge des cas confirmés. 

Outre le site de dépistage du CHUL, de façon pratique, des camions mobiles médicalisés assureront le dépistage dans les grands carrefours de Libreville et ses environs. Pour sa part, le président de la Société gabonaise d’urologie (SOGUR) a salué l’engagement et la détermination du ministre pour l’organisation et la réussite de cette première édition. 

Il convient de souligner que la campagne est gratuite et donnera lieu à une prise en charge intégrée. Ainsi, chaque homme dépisté bénéficiera du dépistage du VIH-SIDA, de l’hypertension artérielle et du diabète.

Ariane Nadia MPENGA

Une enquête pour corruption lancée au sein de l’UA

Article précédent

Echange entre Mohammed VI et Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani 

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *