Société & Culture

Reprise des cours: Pr Patrick Mouguiama Daouda fait le tour des lycées

0

Accompagné de ses plus proches collaborateurs, le ministre de l'Éducation nationale, Pr Patrick Mouguiama Daouda s'est rendu ce lundi 20 juillet dans les établissements scolaires pour constater l'effectivité de la reprise des cours pour les classes de Terminale,  quatre mois après leur suspension due à l'apparition de la Covid-19 dans le pays. 

Le ministre a pu constater partout où il est passé que les élèves et enseignants ont répondu présents, conformément à l'appel lancé par le gouvernement. D'où, sa satisfaction quant à cette reprise effective des cours au moment où la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) appelait au boycott.

«Les enseignants ont répondu présents avec beaucoup de conscience processionnelle, suivisme et d'implication. Je ne peux que saluer cet engagement parce que les enfants sont restés pendant 4 mois à la maison. Ils auront trois semaines pour préparer l'examen. Ça n'aurait pas été bien qu'on les mette encore dans une situation de stresse supplémentaire en ne commençant pas les cours comme c'était prévu», s'est-il réjouit. 

Cette descente du ministre a également permis de constater qu'un accent particulier a été mis  sur   la  sécurité sanitaire.   Les élèves et enseignants pouvaient alors marquer un stop pour se plier aux exigences du lavage de mains avec du savon ou se désinfecter  à l'aide d'un gel hydroalcoolique. Quoi qu'il en soit, la rigueur  a été de mise  en ce qui concerne le respect des mesures barrières et de distanciation sociale avec au moins 12 à 20 élèves par classe.

C'est par le lycée Technique national Omar Bongo (LTNOB) d'Owendo qu'il a entamé sa visite avant de se rendre au lycée Jean-Baptiste Obiang Etoughe de Sibang. Les lycées  Georges Mabignath de Léon Mba de Libreville ont constitué la boucle de ce périple.

Willy Arnauld Nguimbi

Le bilan à mi-parcours de la feuille de route du PDG

Article précédent

Le secrétariat exécutif du PDG échange avec l’UDERE

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *