Ogooué-Maritime

Port-Gentil: Un gardien présumé meurtrier de sa patronne suite aux menaces de renvoie

0

Un jeune de 25 ans, nommé Adama Marre, de nationalité malienne vient d'être arrêté par les éléments de la police judiciaire (PJ) de Port-Gentil, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Maritime et capitale économique du Gabon (Ouest). Il serait accusé du meurtre de dame Omanda Marie Louise Maguette épouse Pierrepont, chez qui il a travaillé en qualité de gardien.

La septuagénaire a été retrouvée morte dans sa chambre au quartier Ondimba dans le 1er  arrondissement de la commune de Port-Gentil. Le premier suspect de cet acte serait le nommé Adama. Les faits se sont déroulés dans la journée du 1er Juin.

En effet, cela faisait quelques mois  que le jeune Adama  travaillait chez dame Pierrepont. Durant cette période, la patronne de la maison constatait la disparition de certains de ses effets. Elle a déduit alors que c’est le nouveau gardien, notamment Adama Marre qui serait à  l'origine de ces disparitions. Suite à cela, elle a menacé de le renvoyer.  Le jeune gardien  n’aurait pas digéré la menace. Il est donc allé voir ses compatriotes exerçant le même métier, pour leur faire part de la situation. Ces derniers lui auraient conseillé d’aller présenter des excuses à sa patronne.

Aux environs de 20h,  il s'est rapproché de Mme Pierrepont, mais cette dernière se trouvait dans sa chambre, selon les explications du présumé assassin. Dès qu’il s’est présenté à sa porte, la patronne des lieux  s’est mise en colère du fait que, non seulement  son employé n’avait pas accès à cette partie de la maison, mais aussi, parce qu'elle était à moitié habillée.

«Je suis allé dans la maison pour présenter les excuses, et comme elle n’était pas au salon, je suis allé cogner à la porte de la chambre. Dès qu'elle m’a entendu, elle s’est énervée et est sortie me tenir au cou. C'est en voulant me défendre que je lui ai aussi donnée des coups et sa tête a cogné le lit. Pris de peur, je suis sorti de la maison», a-t-il précisé.

C’est dans la matinée du 2 juin que la technicienne de surface  de Mme Pierrepont va retrouver le corps sans vie de sa patronne. 

«En arrivant  au travail, j'ai trouvé le gardien à son poste comme d’habitude. Mais toutes les lumières étaient encore allumées et les fenêtres fermées.  Hors, à cette heure de la matinée madame était  déjà sur pieds», a relaté la dame de ménage.

Poursuivant son propos, elle a indiqué que cela lui a paru étrange. Elle a alors fait le tour de la maison. C’est en allant dans la chambre de Marie Louise, qu’elle a trouvé  le corps inerte de cette dernière étalé face contre le sol. 

Prise de peur, elle est sortie de la concession pour demander de l'aide aux voisins, et ce sont ces derniers qui ont alerté les autorités judiciaires. 

Lorsque le gardien Adama a entendu les cris de la dame de ménage, il a pris la poudre d'escampette. Et c'est sur la route d'Omboué, chef-lieu du département d'Etimboué, que le présumé coupable du meurtre d'Omanda Marie Louise Maguette a été appréhendé par la police judicaire. Il avait en sa possession les bijoux de la défunte et portait la veste de cette dernière. En attendant la suite de l'enquête, le présumé meurtrier est en garde à vue.

Patricia Asseko
 

Destruction des tonnes des produits alimentaires impropres à la consommation par la DGCC

Article précédent

Les ministres de la Santé de la CEEAC optent pour quatre axes stratégiques contre le Covid-19

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *