Ogooué-Maritime

Port-Gentil: Les taximen  en grève pour  abus de contrôle 

0

Les conducteurs de taxis de la commune de Port-Gentil, chef-lieu de la province de l'Ogooué Maritime (Ouest) ont   stationné leurs véhicules, ce matin  pour manifester leur mécontentement face aux contrôles qu'ils qualifient d'abusifs.

Les taximen de la commune de Port-Gentil ont manifesté leur mécontentement ce matin, pour exprimer leur ras-le-bol suite aux contrôles abusifs auxquels ils seraient soumis.

Pour le porte-parole de ces conducteurs de taxis, Jean Parfait  Mwengaya, il est inadmissible de payer 500 où 1000FCFA à chaque contrôle sans aucune raison valable. 

En effet, a-t-il expliqué, avec ou sans papier à jour, les policiers et les gendarmes leurs extorque  les billets de banque à chaque contrôle.  

«Nous sommes soumis à plus de  dix contrôles par jour. Lors de ces contrôles, nous sommes obligés de donner de l'argent et ce,  sans aucun papier  qui notifie cela. Trop c'est trop», a- t-il indiqué.

Poursuivant son propos, il a précisé que pour ce qui  est du mouvement d'humeur des taximen proprement dit, il vise à demander au commissaire et au maire de la commune de Port-Gentil, de revoir tous les paramètres liés aux contrôles abusifs des policiers et des gendarmes sur le terrain.

A ce sujet,  le commissaire de police a notifié  aux taximen par le canal de leur porte-parole, qu'il leur serait impossible de faire un attroupement de plus de dix personnes alors que le respect des mesures barrières de lutte contre le covid-19, exige le contraire, a expliqué sous anonymat, un capitaine du commissariat central de police.

«Le commissaire a fait comprendre au porte-parole des taximen, de constituer une équipe de 4 personnes à même de le rencontrer pour poser le problème.  Ceci, afin de trouver un terrain d'entente».

Des Consignes que  les taximen n'auraient pas totalement respectées, a-t-il souligné. La descente des policiers sur les lieux aurait visé à disperser les conducteurs de taxi.

Toutefois,  suite à cette grève, l'édile de la commune de Port-Gentil, et le commissaire de police ont tenu une réunion  en vue d'un retour à la normale dans les plus brefs délais.

Patricia Asseko
 

Une importante quantité d’ivoire  d’éléphant et des dents d’hippopotame saisie à Tchibanga

Article précédent

Sécurité pénitentiaire: Des réformes salutaires ! 

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *