Ogooué-Maritime

Port-Gentil: 4 sujets étrangers arrêtés pour vol via airtel money

0

Quatre sujets étrangers, dont  trois camerounais et un équato-guinéen ont été interpellés au commissariat de police de Port-Gentil, capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime (Ouest du Gabon) le 04 décembre dernier, pour avoir  retiré frauduleusement près de trois millions de francs CFA via les comptes airtel money de certains clients.

Les nommés,  Etoho alias Gilbert, sujet équato-Guineen, et  Mounzi connu sous le nom de Thibault, Njoya dit Alex ainsi que  Kamta Edmond,  de nationalité camerounaise ont été interpellés au commissariat de police de Port-Gentil.  Ils sont accusés d’avoir retiré frauduleusement une somme  de deux millions huit cent quatre vingt et un mille francs Cfa (2.881.000 FCFA) dans les comptes airtel money des clients. 

Leur plan a été mis à nu, dans la journée du 03 décembre dernier,  alors que la bande  va localiser un distributeur agréé airtel money dans le quartier dit « Sibi' au premier arrondissement de la commune de Port-Gentil. Simulant une transaction, sieur Alex, chargé d'échanger va réussir son coup en échangeant un téléphone.  Mais, malheureusement pour lui, le commerçant va vite s'apercevoir  de la supercherie. Le temps de vouloir suivre ce denier, il avait réussi à s'enfuir. L'agent distributeur a donc déposé une plainte au commissariat de police. Interpellés, puis interrogés par les agents de la Police judiciaire, le 04 décembre, les trois amis ont par la suite tous été arrêtés et  mis sous mandat de dépôt.

Cependant, dans la bande mise aux arrêts, figure  le nommé Kamta Edmond, celui qui a hébergé les trois présumés voleurs. Ce dernier clame son innocence et reconnait  avoir hébergé la bande sans savoir véritablement le travail que ces derniers exerceraient dans la cité pétrolière. Version des faits que les trois amis ont confirmé.

«Il n'a rien à voir avec notre plan. Nous lui avons juste demandé de nous trouver un endroit où dormir vu qu’il connait la ville mieux que nous. Kamta Edmond  s'est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment», ont-ils indiqué chacun. Placés sous mandat de dépôt, ils devront répondre de leurs actes devant les juges dans les jours à venir.

PM/CSM
 

Les responsables du ministère de la Justice sensibilisés sur les mécanismes de lutte contre la corruption

Article précédent

Tim Remanda: «Nous souhaitons repartir sur de nouvelles bases»

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *