Dialogue avec les confessions religieuses : le PDG soutient la volonté du chef de l’Etat 

27-10-2020

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), par la voix de son porte-parole, David Ella Mintsa, a exprimé, ce mardi 27 octobre à Libreville, son soutien et sa satisfaction suite aux instructions données par le président gabonais au Premier ministre de dialoguer avec les responsables de confessions religieuses pour une préparation concertée de la réouverture des lieux de culte le 30 octobre prochain, date fixée par le Gouvernement.

«Le Parti démocratique gabonais est satisfait des très hautes instructions du président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, données au Premier ministre, à l’effet de trouver de concert les solutions garantissant tant la santé des populations que la liberté du culte, car garant de l’équilibre entre ces deux préoccupations», a-t-il déclaré. Tout en saluant «le pragmatisme» et «le sens de l’anticipation» du président de la République qui conduit avec «justesse», et «habilité» la lutte contre la pandémie du Covid-19 au Gabon. 

Le porte-parole du PDG a toutefois appelé l’ensemble des croyants, sans distinctions d’obédiences, à rester mobilisés dans la lutte contre cette pandémie. 

«Respectueux de la liberté de culte et profondément attaché aux valeurs de tolérance et de paix prônées par le Distingué camarade président, le Parti démocratique gabonais appelle l’ensemble des croyants de toutes obédiences religieuses confondues, tout comme du reste les autres citoyens, au calme, à la sérénité et surtout au maintien de l’effort de mobilisation contre la Covid-19», a-t-il affirmé. 

«Le Parti démocratique gabonais constate, au regard de l’évolution de la situation épidémiologique de notre pays, que des efforts consentis jusque-là par tous, n’ont pas été en vain. Aujourd’hui, la maladie est en recul. Le Gabon est sur la bonne voie. Cependant, la tendance baissière observée ces dernières semaines, bien qu’étant encourageante, ne doit pas servir de prétexte à un quelconque relâchement. En effet, l’allègement de l’Etat d’urgence sanitaire ne doit pas faire oublier la menace de la pandémie», a-t-il ajouté. 

Poursuivant que : «Chrétiens, Musulmans, Boudhistes, Traditionnalistes, ou Athées, tous nous pourrions être exposés à la virulence de la maladie, car le Coronavirus n’a pas de religion, encore moins de doctrine idéologique ou philosophique. C’est pourquoi nous devons continuer à rester vigilants et lucides afin d’éradiquer cet ennemi invisible qui a déjà semé la mort et la désolation dans tant de familles».

Dans cette déclaration, le parti au pouvoir n’a pas manqué de saluer la résolution de faire respecter les mesures barrières et de rendre un «vibrant» hommage à l’ensemble des Gabonais pour ses efforts dans la lutte contre la Covid-19. 

Stéphane NGUEMA
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires