Ngounié

Mouila: Le centre d’éducation préscolaire des Affaires sociales bientôt réhabilité 

0

Longtemps demeuré dans de hautes herbes après le passage d’une bourrasque en avril 2015 qui avait ôté la toiture et causé l’avarie du matériel d’apprentissage des tout-petits, ainsi que la décrépitude du bâtiment, le centre préscolaire des Affaires sociales sis au quartier Moukoumnabouala dans le premier arrondissement de la commune de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, pourrait rouvrir prochainement, à en juger les travaux de débroussage effectués dans l’enceinte de cet édifice.

L’édifice est maintenant bien visible qu’il ne l’était après les affres de la tornade. L’opération de débroussage des lieux par une main d’œuvre locale a été sollicitée par le député de cet arrondissement, Serge Maurice Mabiala, réagissant à une promesse faite aux populations lors des élections législatives passées. 

L’objectif était de réhabiliter le bâtiment afin qu’il soit opérationnel pour une reprise des apprentissages. Si l’herbe est déjà coupée, les travaux de réhabilitation ne l’y sont pas encore, mais des sources concordantes racontent que  lesdits travaux seront entièrement financés par l’élu de cette circonscription, dont les parents d’élèves de ce pré-primaire souhaitent voir le début des travaux. 
 
Lors de sa récente tournée d’intersession parlementaire, Serge Maurice Mabiala (issu des rangs du Rassemblement pour la modernité, RPM, opposition radicale) a honoré son engagement au bâtiment de devenir un repère des bandits et des reptiles.  Car, cette structure préscolaire est située à proximité du canal d’évacuation des eaux usées vers le fleuve Ngounié. 

Mais avec le retour des pluies depuis le mois de septembre en cours, des commérages vont bon train dans la ville, qu’il est prudent de se prononcer sur la réouverture de cet établissement compte tenu de la rentrée des classes qui se pointe à l’horizon (9 novembre 2020). «Si les travaux sont engagés nous nous demandons s’ils iront à leur terme au regard du travail à effectuer,  apparemment les délais sont courts», a-t-on constaté. 

IPK/JPM      
 

Oyem: Vers la construction d’un marché moderne au quartier Ngouéma

Article précédent

Le CLR installe les nouveaux responsables dans la Noya

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié