Ngounié

Mouila: Le budget primitif du Conseil départemental arrêté à plus de 100 millions FCFA

0

Le Conseil départemental de la Douya-Onoye a tenu samedi 23 janvier à Mouila, capitale provinciale de la Ngounié (sud), les travaux relatifs au vote du budget primitif pour l’exercice 2020-2021, arrêté à la somme de 168 millions 719 mille 395 francs FCFA, contre 162 millions 602 mille 519 francs FCFA pour l’année écoulée, soit une légère hausse de 6 millions  110 mille  880 francs FCFA.
 
C’est le préfet du département de la Douya-Onoye, Vincent de Paul Ivala qui a dirigé lesdits travaux au siège du Conseil départemental, dans le deuxième arrondissement de la commune de Mouila, en présence des 17 conseillers issus des partis démocratiques gabonais (PDG, au pouvoir, 9 conseillers), Parti social démocrate (PSD, opposition, 4 conseillers) et Les démocrates (LD, opposition, 4 conseillers), dans le strict respect des mesures barrières liées à la Covid-19.

Après le mot introductif du président de l’institution, Joseph Mokambo Divisso, relatif à l’ordre du jour, ce dernier a souhaité que les travaux se passent dans la sérénité et aboutissent aux meilleures conclusions. Une intervention appuyée par le préfet, qui a exhorté les débatteurs à parvenir à des solutions pérennes devant hisser le conseil départemental de la Douya-Onoye vers des lendemains meilleurs, avant de se retirer de la salle des travaux. Il s’en est suivi la mise en place du bureau et du secrétariat de séance ainsi que l’appel des conseillers. 

Ensuite, le président Joseph Mokambo Divisso a procédé à la lecture du procès-verbal ayant sanctionné les travaux des dernières sessions 2019 avec un montant de 158 millions 883 mille  681 francs CFA et 162 millions  602 mille  519 francs CFA pour l’année 2020. L’examen et le vote du budget primitif 2021 a été rehaussé à l’unanimité de 6 millions 110 mille 880 francs CFA soit un montant global de 168 millions  719 mille 395 francs  CFA  l’année budgétaire.  

Dans les divers, les conseillers ont retenu l’achat d’une tractopelle, favoriser la santé, l’éducation, ainsi qu’un accent sera mis sur les routes secondaires des trois cantons (Dibadi, Dikoka et Ngounié centrale) que compte le département. Puis, le préfet est revenu clôturer les travaux, en félicitant l’ensemble des conseillers pour les efforts fournis lors de cette session, sachant qu’ils intègrent désormais le deuxième groupe.

IPK/JPM     
 

Haut-Ogooué/Enseignement supérieur: Le Snec-Ustm suspend sa grève

Article précédent

Environnement : L’ANPN fait son bilan annuel et envisage un meilleur avenir

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié