Ogooué-Maritime

Mairie de Port-Gentil: Les agents d’hygiène renforcent leurs capacités

0

Les agents du service d'hygiène de la maire de Port-Gentil, chef lieu de la province de l'Ogooué Maritime (Ouest) suivent du 18 au 22 juin prochain, une formation  sur le thème «hygiène et salubrité  publique dans la ville de Port-Gentil: cadre juridique et fonctionnement». Les travaux ont été ouverts par  le président du conseil municipal de Port-Gentil, Gabriel Tchango. 

Les agents  d'hygiène de la mairie de Port-Gentil prennent part à un séminaire de renforcement des capacités.  Organisé par leur tutelle sur le thème «hygiène et salubrité publique dans la ville», cette formation  va se tenir sur quatre jours.  

L'objectif est d'aider les séminaristes à mieux comprendre des mécanismes  de fonctionnement  du service d'hygiène  ainsi que des textes réglementaires qui s'y rattachent, a indiqué le maire de la commune, Gabriel Tchango.

En effet,  le président de la République, chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba exige que les populations, les organisations et les opérateurs  économiques accordent une importance particulière aux conditions de vie,  c'est-à-dire à l'hygiène, a t-il expliqué.

Concernant les textes de lois relatifs à l'hygiène, le maire a pris en appui le décret N°000922/PR/MEFBP/MAEDR du 18 Août 2005, pris en application des dispositions de l'article 9 de la loi N° 7/77  du 15 décembre  1977, fixant le barème des prestations fournis au titre de la police phytosanitaire. 

Ce décret susmentionné,   a t-il précisé, est en accord avec les opérations et actes de contrôle, d'inspection de refoulement,  des destructions, de désinfection ou de mise en quarantaine de produits et matières soumises au contrôle où à l'inspection des services de la police phytosanitaire.

Et de ce décret cité plus haut, a été tiré l'arrêté  N°0007/CPG/SG/DSAP/2020 pris en application de la délibération N°014/17/POM/DB/CPOG/CM/SG du 18 Mai 2017, fixant les taux des amendes en matières d'hygiène et salubrité publique dans la commune de Port-Gentil.

Bien qu'ayant  reconnu que le service d'hygiène a souvent causé du tord à la mairie,  Gabriel Tchango a exhorté les formateurs à donner les éléments nécessaires aux séminaristes afin de désormais  éviter les dérapages  antérieurement constatés.

Patricia Asseko
 

Bitam: Du matériel sanitaire pour le centre médical

Article précédent

Covid-19: Reprise des cours dans l’Enseignement supérieur: Les contributions du secteur privé attendues

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *