0

La mairie de Libreville envisage de moderniser son système de collecte des recettes, par l’instauration du numérique, a annoncé le président du conseil municipal, Eugène Mba, au cours d’une interview exclusive accordée au quotidien l’Union. 

L’édile de la capitale gabonaise, Eugène Mba,  veut faire de la réforme du circuit de collecte de recettes municipales, l’un des axes majeurs de sa mandature. A cet effet, il compte instaurer « des moyens de contrôle innovants et sécurisés », à travers l'usage des  technologies efficaces en matière de gestion des deniers publics.

«J’estime profondément que la mairie de Libreville doit plus que jamais s’orienter vers une gestion financière véritablement moderne et plus vertueuse, seule susceptible  de lui redonner ses lettres de noblesse via une gouvernance interne  des plus claires irréprochables», a-t-il confié aux confrères de  l’Union.

Pour concrétiser ce projet, l’hôtel de ville de Libreville a engagé des discussions avec les spécialistes du numérique, épaulé par l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI), de par son expertise et son portefeuille relationnel dans le domaine.

« A terme, cela devrait permettre un accroissement véritable du niveau des recettes et une diminution accrue des risques de détournements, ou encore de toute autre velléité liée à la corruption», a déclaré le premier magistrat de la capitale.

Aussi, l’instauration de la technologie comme moyens de collecte de taxes municipales, permettra-t-elle de lutter contre le phénomène de la parafiscalité qui compromet le budget de la mairie.  

Le prélèvement des taxes par les agents municipaux, a toujours depuis belle lurette, fait l’objet de récriminations, par des commerçants et autres opérateurs économiques, aussi bien à Libreville qu'à l’intérieur du pays.

Herman Ulrich NGOULOU
    
   

 

 

Minvoul : la mairie victime collatérale de la Covid-19

Article précédent

Mohammed VI donne son approbation pour une aide alimentaire au Liban

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *