Société & Culture

Lutte contre le braconnage: Une pointe d’ivoire de 17kg saisie à Franceville 

0

L'arrestation du présumé trafiquant d'ivoire, Inoussa Balima, âgé de 29 ans, de nationalité Burkinabé, le jeudi 17 septembre 2020, a permis de saisir une pointe d'ivoire de 17 kilogrammes environ sectionnée en quatre (4) morceaux. L’opération a été menée par les éléments de la Direction générale des Recherches (DGR), et ceux de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts du Haut-Ogooué (Sud-est), qu'accompagnaient les juristes de l'ONG Conservation justice.

Âgé de 29 ans, Inoussa Balima a été interpellé ce jeudi 17 septembre 2020, en possession d'une pointe d'ivoire d'une masse d'environ 17 kilogrammes, sectionnée en quatre (4) morceaux, enfuie dans un sac de riz, destinée à la vente, à Franceville, dans la province du Haut-Ogooué. 

Cette arrestation fait suite à une opération judiciaire menée conjointement par les agents de la Direction générale des Recherches (DGR) et de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts, appuyés par l'ONG Conservation justice, en faveur de la lutte contre le trafic des espèces intégralement protégées.

Celle-ci émane d'une information faisant état d’une probable transaction, alertant les limiers fauniques pour une descente sur le terrain. 

«L’opération a débuté à 11 heures. L’équipe s’est postée dans les alentours de la zone où devait se dérouler ladite transaction. Un homme portant un sac de riz jaune est arrivé sur les lieux. Correspondant aux informations données, il a aussitôt été appréhendé», a fait état, une source anonyme proche du dossier. 

L'intéressé a, par la suite, été conduit dans les locaux de la Gendarmerie puis interrogé sur la provenance de l'ivoire et de ses intentions. D'après les agents, l'indélicat est longtemps resté évasif avant de sortir un nom, celui d'un certain Robert qui serait le véritable propriétaire de la pointe d'ivoire saisie sur lui. 

Dans les tout prochains jours, une autre intervention est prévue au domicile de ce dernier afin de faire la lumière sur cette affaire. En attendant, Inoussa Balima est gardé à vue dans les locaux de la DGR avant d'être transféré sur Libreville où il sera jugé par la formation spéciale du tribunal de Libreville. Il risque dix (10) ans de prison, selon le nouveau code pénal.

Chancelle Biket Onanga
 

Il n’y aura pas d’augmentation du prix des médicaments 

Article précédent

  Le  représentant résident  de  la  JICA au  Gabon  reçu par le ministre du Pétrole

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *