Économie

Les voiries du grand Libreville: Les travaux avancent dans le  6ème arrondissement 

0

Les travaux des voiries initiés au lendemain de la visite inopinée du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, en novembre 2020 dans le grand Libreville, se poursuivent. Au 6ème arrondissement de la capitale, les travaux  avancent à pas de géant, et pourraient  être livrés avant la date  prévue, a-t-on appris. 

Lancés le 19 janvier 2021, les travaux de réhabilitation des voiries urbaines du grand Libreville initiés par la Banque mondiale, puis rétrocédés aux travaux publics, avancent à pas de géant dans certains arrondissements. Au 6ème, sur l’axe menant au carrefour Oyono Aba,  où est  engagée la société SDCG-SARL, le chantier  évolue,  et pourrait même être livré avant la date retenue. Il s'agit de la réalisation d'une voie de pavage sur près de 542 mètres de linéaire.

Selon Mme Eyeghe Ngoua, Administrateur directeur général (ADG) de SDCG-SARL, surprise  sur le chantier, les populations pourraient très vite circuler sur une nouvelle voie,  le plus tôt que prévu. Les travaux actuellement exécutés se poursuivent à un rythme accéléré. La société adjudicataire a mis de gros moyens pour bénéficier de la petite saison sèche, afin de vite avancer. «Nous avons doublé les effectifs, pour profiter de la petite saison sèche. Nous devons faire la jonction avec l’autre équipe en contre bas. C’est aussi pour nous l’occasion de rendre hommage au chef de l’Etat pour sa vision de développement du grand Libreville et la confiance qu’il accorde aux petites et moyennes entreprises (PM) gabonaises», a-t-elle indiqué. 

Sur le terrain,  au quartier Ondogo, c’est plus d’une cinquantaine d’hommes et de femmes qui sont à pieds d’œuvre. Actuellement, l’équipe s’active sur les fouilles et les supports pour la pose des caniveaux. Une aubaine pour les jeunes sans emplois et aux petits commerces. Nombreux  d'entre eux ont trouvé là, une occasion de se faire une activité temporaire. Certains constituent une bonne main d’œuvre pour certaines tâches, comme le tissage de la ferraille, d’autres préparent et apprêtent des plats aux travailleurs. 

La problématique du respect des délais  de livraison a été soulevée. Et à celle-ci, le chef de chantier M.  Augustin Mayaguitous a répondu par l’affirmatif. «Une bonne entreprise doit toujours avoir pour souci, le respect du délai de livraison, malgré les difficultés  qui peuvent surgir», a-t-il déclaré. 

Huit (8) entreprises, dont 4 majores et 4 Petites et moyennes entreprises (PME), sont engagées dans ces travaux de réhabilitation des voiries urbaines du grand Libreville.  Dans certaines zones, la durée maximum des travaux est de  six (6) mois. 

Franck obame 

Le général des Mapanes déféré à la prison centrale de Libreville

Article précédent

  Covid-19 : Des réflexions pour soutenir les entreprises

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Économie