Ogooué-Lolo

Les usagers de l’axe Koulamoutou-Lastourville privés de transport 

0

Les usagers de l’axe koulamoutou-Lastourville, un linéaire de près de 55km dans la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-Est), sont privés de transport depuis une semaine. La décision du Préfet du département de Mulundu à Lastourville, Sylvère Ulrich Maviogha de ramener le tarif à son prix normal de 1500FCFA,  a contraint les transporteurs à garer leurs véhicules, a constaté le correspondant local de l’AGP.

Les mesures prises par le gouvernement, pour lutter contre la propagation du coronavirus, notamment le couvre-feu et la distanciation physique d’un mètre, sont à l’origine de ce mouvement des transporteurs sur l’axe Koulamoutou-Lastourville.

En effet, suite à ces mesures, le syndicat des  transporteurs a décidé unilatéralement, de l’augmentation du tarif, passant de 1500 à 2000FCFA. Dans la mesure où seuls trois passagers sont désormais autorisés à bord des véhicules. 

Une décision qui n’a pas été du goût des autorités locales, dont le préfet de Mulundu, Sylvère Ulrich Maviogha qui a demandé aux transporteurs de revenir au coût initial (1500FCFA) pratiqué avant la crise de  la Covid-19 au Gabon.

Cette demande du préfet a été jugée impopulaire, sinon abusive par les transporteurs, qui ont préféré arrêter leur activité. Au grand dam des nombreux usagers et fonctionnaires qui doivent en cette période de fin du mois, se déplacer pour percevoir leurs salaires. Beaucoup d’entre eux bénéficient déjà des autorisations spéciales de circuler, signées par les autorités locales. 

«Depuis le début des recommandations  gouvernementales, certains abus et confusions règnes dans la province de l’Ogooué-Lolo, où les populations déjà victimes du chômage et de la précarité, ont  du mal à reprendre le cours normal de la vie», a-t-on appris.

Le gouverneur de la province est donc interpellé, afin de ramener la sérénité dans le secteur du transport à Koulamoutou et Lastourville.

DM

Le projet de loi des finances rectificative 2020 adopté par les députés

Article précédent

Projet de modification du code pénal: Julien Nkoghé Békalé devant les sénateurs

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ogooué-Lolo