Politique

Le PDG condamne le vandalisme de son siège à Oyem 

0

Le parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a condamné, à la faveur d’un point de presse tenu samedi à Libreville, les actes de vandalisme perpétrés  par des individus dans son siège à Oyem, capitale provinciale du Woleu-Ntem  dans le nord du Gabon. 

Dans la nuit du 11 au 12 juin 2020, le siège provincial  du parti au pouvoir à Oyem a été vandalisé par des personnes non encore identifiées jusqu’à ce jour. Ils y ont mis le feu, saccagé le bâtiment et détruit le mobilier qui s’y trouvait. Outre ces actes, les vandales ont inscrits sur les murs dudit siège des messages haineux allant jusqu’aux menaces de mort. 

C’est donc au regard de cet état de faits, que le PDG par l’entremise de son Secrétariat exécutif est monté au créneau pour  condamner ces actes.  

«Avec fermeté, de façon unanime  et vigoureuse, le Parti démocratique gabonais dénonce et condamne cet acte odieux et criminel», a déclaré le porte-parole de cette formation Jo Dioumy Moubassago. Avant d’ajouter que «Cette acte de vandalisme assumé, décrivant un état d’esprit se situant à mille lieues de la pratique démocratique dans notre pays, intervenant que quelques semaines seulement après l’incendie de la tribune présidentielle du stade de football d’Oyem, est à nos yeux d’une extrême gravité», a-t-il ajouté.  

Pour faire la lumière sur cette affaire, des poursuites judiciaires ont déjà été engagées. Une plainte a été portée contre X.

«La Constitution de notre pays consacre la diversité des opinions et la liberté d’expression démocratique dans un cadre spécifique respectant les droits de chaque citoyen. Outrepasser ce cadre légal, c’est, s’exposer à la loi. Notre jeune démocratie ne peut s’encombrer de tels errements, la volonté du peuple  gabonais étant de vivre en paix dans son pays. Le PDG parti légaliste, place toute sa confiance dans la justice de notre pays, parfaitement outillée, pour mettre les auteurs de ces actes innommables, face à toute la rigueur de la loi proportionnellement aux faits constatés», a-t-il dit.

Le Parti au pouvoir a réaffirmé  sa détermination d’accompagner son président, Ali Bongo Ondimba  et du gouvernement dans la riposte contre la propagation de la Covid-19, en indiquant qu’il ne se laissera pas distraire vu que ce combat qui mobilise toute la classe politique  engage la vie de tous les gabonais.

Tout en appelant à l’ensemble de ses militants à ne pas céder à l’intimidation, le PDG invite ces derniers à toujours cultiver ses valeurs cardinales et celle de son président à savoir: la paix, l’acceptation de la différence,  la tolérance, le dialogue. De même, il a lancé un appel  à la vigilance  en restant mobilisé  dans la lutte contre la Covid-19. Non sans réaffirmer son soutien «inconditionnel» à son président ainsi qu’à l’œuvre de construction nationale qu’il a entreprise depuis 2009, année de son accession à la tête du pays.

Stéphane NGUEMA 
 

Adoption du projet de loi de finances rectificative 2020 en Conseil des ministres 

Article précédent

Fait divers: Deux morts à Oyem dans une fusillade

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique