Société & Culture

La Journée internationale pour les personnes âgées passée sous silence 

0

Chaque année, la Communauté internationale célèbre le 1er octobre, la Journée internationale des personnes âgées instituée par l'Organisation des  Nations Unies (ONU). Au Gabon, depuis deux ans, bien avant la pandémie du Coronavirus, le gouvernement ne commémore plus cette journée qui permet de reconnaître les contributions des personnes âgées en examinant les problèmes qui affectent leur vie.

La journée dédiée à cette tranche de la population est passée sous silence, aucune activité ni manifestation prévue par le gouvernement gabonais. Le Centre national de gériatrie, de gérontologie de Libreville, le seul sur toute l’étendue du territoire gabonais, est resté en marge de cette journée, qui pourtant le mettait au centre de ses activités.

Ce service inclus au sein de l’hôpital de Melen sis dans une banlieue  de la capitale, a passé cette commémoration dans un état plutôt contradictoire à ce que l’on pourrait penser des objectifs globaux des Nations Unies.

Cette année, au regard de la crise sanitaires liée au coronavirus qui sévit dans le monde, l'objectif vise à informer les participants des objectifs stratégiques de la décennie du vieillissement en bonne santé ; sensibiliser aux besoins de santé spécifiques aux personnes âgées et à leur propre contribution vis-à-vis de leur santé et du fonctionnement des sociétés dans lesquelles elles vivent.

Aussi, Accroître la sensibilisation et l'appréciation du rôle du personnel de santé dans le maintien et l'amélioration de la santé des personnes âgées, en accordant une attention particulière à la profession infirmière ; présenter des propositions pour réduire les disparités de santé entre les personnes âgées dans les pays développés et en développement, de manière à «ne laisser personne pour compte» et améliorer la compréhension de l'impact de la  Covid-19 sur les personnes âgées et son impact sur la politique.

C’est en 1982 que le plan international de Vienne sur le vieillissement adopté lors de la 1ère Assemblée générale a inspiré les réflexions et le plan d’action sur le vieillissement des 20 dernières années. 8 ans plus tard, notamment le 14 décembre 1990, l’Assemblée générale des Nations Unies décrète par sa résolution 45/106 le 1er octobre de chaque année, la journée internationale des personnes âgées.

Therre Yasmina Makita

 

SEEG: Livraison des travaux d’extension du réseau d’électricité dans le 5ème arrondissement

Article précédent

Koulamoutou: La SBL en soutien aux agriculteurs locaux

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *