0

Le directeur administratif et de stratégie de l’Office national de l’emploi (ONE), Séverin Lekoumba, a lancé ce jeudi 15 avril à Libreville, la seconde édition du concept Business Booster en partenariat avec Cyberschool entrepreneuriat.

Afin de créer une nouvelle classe d’hommes d’affaires au Gabon, l’Office nationale de l’emploi (ONE) à travers la Maison de l’Auto-entrepreneur, et son partenaire technique avec l’incubateur Cyberschool entrepreneuriat, ont démarré ce jeudi 15 avril la 2e édition du concept Business Booster. Un concours de plan d’affaires qui se déroulera durant cinq jours afin de sélectionner les meilleures idées de projets et les incuber.

«Il faut comprendre qu’aujourd’hui, l’emploi salarié n’est pas le seul mode d’insertion. Il y a l’auto-emploi dont notre ambition est de le promouvoir au même titre que l’emploi salarié. Il faut que les gabonais puissent s’intéresser à l’auto-emploi et créer les entreprises», a expliqué le directeur administratif, Séverin Lekoumba.

Appel à projets au bénéfice de 300 personnes dont l’unique critère de sélection est l’inscription à l’ONE, les participants vont bénéficier de formation canevas et surtout sur la gestion au quotidien d'une activité génératrice de revenus.

«Cyberschool a développé une application de business plan qui permet de suivre les projets de bout en bout. C’est via cet outil qui a été présenté à l’Etat, notamment à l’ONE qui l’a adopté, que nous organisons ce concours où dans un premier temps les jeunes seront formés sur le business nouvel tendance, ensuite, ils vont insérer les informations de leur projet dans l’application», a fait savoir le directeur de Cyberschool entrepreneuriat, Eugene Assoumou.

À la fin de ce processus, 60 porteurs de projets seront sélectionnés et suivis par l’incubateur de l’ONE, la Maison de l’Auto-entrepreneur, pendant trois mois en vue de lancer leurs projets. Les participants retenus par le jury du pitch final se verront accompagner pour l’obtention d’un crédit de 1 à 5 millions de francs CFA auprès de la microfinance Épargne et développement du Gabon (EDG).

«Pour les projets qui sont très innovants, on pourra voir avec les partenaires comment aller au-delà de ce plafond. Nous avons un fonds de garantie dans le cadre de notre dispositif ONE entreprendre qui permet d’assurer la garantie de ces prêts», a indiqué Séverin Lekoumba.

L’ONE, dans son ambition de promouvoir l’auto-emploi, a mis en place des programmes afin d’accompagner les entrepreneurs. Il s’agit du programme de Création de la petite entreprise innovante, le programme pour l’Extension d’une entreprise, le programme à l’entrepreneuriat local, celui de l’auto-emploi pour les jeunes, mais aussi un programme d’accompagnement des ‘’agripreneurs’’.

Florine Angue

Bénin : Patrice Talon réélu sans surprise avec 86,57% des voix

Article précédent

Affaires sociales : Des actes de naissance bientôt établis à 3000 enfants dans trois provinces du Gabon 

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *