Société & Culture

Intox sur la nouvelle de la mort de Séraphin Moundounga

0

À l'écran, un message en bandeau circulant sur une chaîne de télévision congolaise, faisait état de la mort par suicide de l'ancien ministre Gabonais de la Justice Garde des Sceaux, Séraphin Moundounga, s’appuyant  sur  une vidéo véhiculée par les réseaux sociaux,  ce dimanche 26 juillet.  Des vérifications auprès des sources familiales ont permis d'infirmer cette information.

L'ex ministre de la Justice Garde des Sceaux, en exile depuis 2016 en France après sa démission du gouvernement, est bel et bien en vie,  contrairement à ce que tentait de  faire croire la vidéo qui a circulée en grande vitesse au point de devenir virale sur les réseaux.

Dans tous les cas, il n'en est rien. C'est simplement une fausse nouvelle parmi tant d'autres auxquelles plusieurs internautes aujourd'hui s'en donnent à cœur joie. 

Selon certains observateurs, cette fake news a créé néanmoins la confusion et la panique. Malgré la volonté de son auteur de faire croire  au public à la triste nouvelle, bon nombre des Gabonais  ont pris celle-ci avec beaucoup de pincette et ont vite réagi sur leurs pages facebook. 

«Cette vidéo de l'ex ministre Séraphin Moundounga est fausse, c'est une vieille vidéo de 2017. Soyez vigilant, sur les réseaux sociaux il y a trop de fake news comme toujours depuis un temps. Une fois que quelqu'un disparaît, les réseaux sociaux en simulent une éventuelle mort», commente un internaute sur sa page.

Originaire de Moabi, dans la province de la Nyanga (Sud du Gabon), M. Moundounga a quitté le pays au lendemain de sa démission du gouvernement en 2016, après les résultats de l’élection présidentielle à l’issue de laquelle Ali Bongo Ondimba a été proclamé  président de la République pour un second mandat.

Séraphin Moundounga avait déclaré sur les antennes de RFI de se mettre à la disposition  du peuple gabonais et de s'engager à œuvrer à ses côtés en tant qu'opposant. 

C'est la deuxième fake news du genre donnant  pour mort des personnalités de la République après Zacharie Myboto sur les réseaux sociaux.

Willy Arnauld Nguimbi
 

Lopé : Des soins gratuits pour les éco gardes et les populations 

Article précédent

Accident d’un camion remorque de boissons à Rio, les cassiers sauvés de justesse !

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *