Ogooué-Lolo

Iboundji: Les autorités  locales dénoncent l’incivisme des populations

0

Inauguré il  y a bientôt  près de dix ans, le mini barrage hydro électrique d’Iboundji, chef-lieu du département de l’Offoué Onoye dans la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est),  connait d’énormes difficultés. Les autorités locales,  parmi lesquelles la mairesse Georgette Mavétsa et le président du conseil départemental, Stéphane Mayombo  dénoncent  l’incivisme des populations. Ces dernières détruisent les installations d’eau dans la commune d’Iboundji à  cause des coupures et autres délestages de longue durée.

Pour les autorités locales, l’Etat a investi   des millions pour satisfaire aux besoins des populations. Il est regrettable  que  l’incivisme prenne le dessus sur la raison et le développement.

En effet, pour des raisons aussi réelles soient-elles,  il n’est pas logique pour les populations de se mettre à détruire des infrastructures publiques. Notamment, les installations destinées à l’approvisionnement en eau potable. D’où, la montée au créneau des autorités locales. 

Face à la situation de la destruction  des conduites d’eau, une équipe de la SEEG et des experts indépendants a  été sollicitée   afin d’évaluer et de trouver une solution à ce problème.  Les budgets des deux collectivités restent  modestes  vu  l’absence des opérateurs économiques et d’autres activités d’où  l’appel  lancé par les responsables des deux entités aux bienfaiteurs à venir en aide aux  conseils locaux du département de l’Offoué Onoye.

DM/CSM 
 

Partenariat: L’Ecole de Management EM-GABON et l’AGP désormais liées 

Article précédent

Conseil de cabinet: Les dossiers prioritaires du secteur de l’investissement passés au peigne fin 

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ogooué-Lolo