0

En réponse aux doléances de ses compatriotes vivant dans les zones rurales, le Conseiller spécial du président de la République, Max Samuel Oboumadjogo, mandaté par le Coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin, est allé installer la semaine écoulée, des lampadaires solaires à Moyol, Obori et  précédemment à Bouma, dans les départements de la Sébé-Brikolo et la Bayi Brikolo, dans la province du Haut-Ogooué (sud-Est du Gabon). 

«Je suis déjà venu ici par deux fois. La première fois, c’était pour remettre des kits sanitaires afin de lutter contre la COVID 19 et la deuxième, pour vous octroyer des kits scolaires. Lors de mon dernier passage, les populations n’ont pas manqué l’occasion d’adresser des doléances à l’endroit du Coordinateur général des Affaires présidentielles qui m’a finalement mandaté pour venir installer ici des lampadaires solaires», a indiqué le Conseiller Spécial.

Accompagné d’un des fils de la contrée, en la personne de Serge William Akassaga, Max Samuel Oboumadjogo s’est ensuite rendu,  tour à tour, dans les villages Ontogo, Djouma, Obori et Aboumi, dans le département de la Bayi Brikolo, où il est allé mettre en place – en collaboration avec les populations desdits villages – des Caisses de solidarité au bénéfice des celles-ci. Un acte de solidarité que les populations ont fortement salué tout en invitant le mécène à plus d’actions dans bien d’autres domaines.

«La caisse de solidarité est un concept que nous venons de mettre en place de façon collégiale avec les populations des villages concernés, au bénéfice des chefs de familles. L’idée est de leur permettre d’emprunter immédiatement un peu d’argent qu’ils devront rembourser dans des délais raisonnables, sans intérêt évidemment. C’est une idée qui marche, car nous l’avons mis en place depuis un certain temps avec d’autre villages et n’avons, à ce jour, enregistré aucun incident», a expliqué le Conseiller spécial.

Il a par ailleurs, lors de son séjour altogovéen, offert aux femmes commerçantes du deuxième arrondissement de la commune de Franceville et aux femmes du marché d’Okondja, un important lot de parasols pour leur activité commerciale. Ce don fait suite à plusieurs doléances que ces dernières avaient également adressées à Noureddin Bongo Valentin.

Une action que la responsable des femmes commerçantes du marché du quartier sable de Franceville, Joséphine Ntsala, a tenu à remercier. «Il y a longtemps que nous attendions un tel geste. Maintenant que notre fils Noureddin Bongo Valentin à penser à nous, nous ne pouvons que le remercier, sans oublier le Chef de l’Etat qui ne manque pas de nous venir en aide assez souvent», s’est-elle exprimée.

HUN  

‘’L’Algérie a joué un rôle dans la prise en charge médicale de Brahim Ghali’’ (média)

Article précédent

Moanda : Une fillette de 8 ans violée, l’agresseur court toujours

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *