Société & Culture

Franceville: Marcel Libama interpellé, entendu puis relâché 

0

Marcel Libama, conseiller stratégique du Syndicat des enseignants de l'éducation nationale (Seena) et de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a été interpellé par les éléments de la police, à la Paroisse Notre Dame de l’Espérance de Mingara, dans le  4ème  arrondissement de la commune Franceville, capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est). Il a par la suite été entendu, puis relâché. Il serait présentement chez lui.

Interpellé pour non-respect des mesures restrictives prises par le gouvernement sur la fermeture des lieux  de culte, Marcel Libama a été entendu par les forces de l'ordre puis relâché.

D'après des sources  bien informées, Marcel Libama se serait rendu à l'église Catholique de Mingara pour répondre à l'appel lancé par l'Archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-ba. Ayant  malheureusement  trouvé les portes de l'église fermées, il a décidé de faire une vidéo devant cette paroisse pour manifester sa déception et son mécontentement face au non-respect des consignes données par l'Archevêque.

«Je suis déçu de constater que les prêtres de l'église catholique de Franceville n'ont pas respecté les consignes de l'Archevêque. Si les prêtres ont peur ils ne doivent pas fermer les églises. Car, il n'y a pas assez des éléments des forces de l’ordre pour contenir tous les fidèles, ni assez de prisons», indique un extrait de la vidéo de Marcel Libama.

Zita  Sonia Okassa 
 

Mekambo : Un exploitant forestier chinois arrêté pour vol de bois puis libéré

Article précédent

Education nationale: L’année scolaire 2020-2021 sera découpée en deux  quadrimestres

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *