Ngounié

Extraction du sable à Mouila: Les jeunes sollicitent le soutien matériel des autorités locales

0

Les extracteurs du sable dans le fleuve Ngounié dont la majorité est composée des jeunes scolarisés en vacances, repartis sur trois grandes zones d’extraction dans la commune de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié (Sud du Gabon), ont au cours d’une rencontre avec la presse, émis le vœu de solliciter auprès des autorités politico-administratives de la localité, un soutien pour disposer d’une suceuse de sable.

Tous conscients de se prendre en charge en effectuant une activité génératrice de revenus (AGR) tout de même périlleuse du fait que l’extraction se fait dans l’eau, avec tous les dangers possibles, ces derniers souhaitent faciliter leur travail à l’aide d’une suceuse (une machine d'extraction). Au moment où les eaux ne sont pas encore véritablement montées, les sites de la Pointe en aval (à trente minutes de la ville à pied dans le premier arrondissement), Yangou en amont, à quatre km et le débarcadère dit Pont de la Ngounié non loin du célèbre hôtel du Lac Bleu dans le 2e arrondissement sont bien les grandes zones d’extraction de sable pendant les vacances.

Lors des crues, ces sites ne sont plus accessibles, car émergés et le sable prélevé en saison sèche est dans des zones en hauteur. Raison pour laquelle en ces débuts de pluie, ces jeunes débrouillards souhaitent le soutien des cadres politico-administratifs pour ne pas connaître la rupture. Mieux, ceux qui ne sont plus dans le circuit scolaire continueraient à produire cette ressource naturelle  à usage unique: la construction  (maisons, barrages, dalots, barrières…).

En se servant de la presse comme relais, les ‘’sabliers’’ veulent promouvoir leur activité afin qu’elle soit plus uniquement saisonnière, mais pratiquée en tout temps et «permette surtout leur autonomisation et insertion sociale économique». Ce travail pénible est pratiqué par des jeunes courageux de 16 à 28 ans pour préparer la rentrée scolaire et des adultes dès lors que les emplois sont difficiles. Une pirogue avec ancre, pagaie, perche et pelle puis un seau sont les principaux équipements utilisés pour l’extraction du sable à partir de la plonge. Ils gagneraient en se constituant en coopérative ou association.

IPK/JPM
 

54 tonnes de volaille saisies à titre conservatoire par l’AGASA

Article précédent

Football: La sélection nationale victime de son manque de profondeur du banc

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ngounié