Société & Culture

Education: Un bâtiment flambant neuf inauguré au Lycée Mohamed Arissani

0

La cérémonie d’inauguration d'un nouveau bâtiment scolaire dans l'enceinte du Lycée Mohamed Arissani, situé au 6ème arrondissement de Libreville, s'est déroulée ce lundi 14 décembre 2020, en présence du ministre de l'éducation nationale, Pr. Patrick Mouguiama-Daouda, du président du Conseil Supérieur des Affaires islamiques du Gabon (CSAIG), Ismaël Oceni Ossa, des responsables de l'établissement et d'un parterre d'invités.

Construite sur financement du Conseil Supérieur des Affaires islamiques du Gabon (CSAIG), cette nouvelle infrastructure scolaire comporte 15 salles de classe, 3 bureaux pour le personnel d'encadrement et 1 grande salle polyvalente. Ajouter à cela, la réfection du plateau sportif, la construction de 20 toilettes supplémentaires ainsi que la barrière.

Par ce geste, le CSAIG concrétise sa volonté d’œuvrer à l’épanouissement et au développement des enfants. Ils sont le renouveau, la pérennité et la continuité. Leur réussite est donc un enjeu majeur pour le responsable du CSAIG.

«Sur le plan infrastructurel, le Lycée s'est doté d'un bâtiment Air+1, composé de 8 salles de classe en 2017 et 3 ans plus tard, en plus de la réalisation des travaux annexes, un nouveau bâtiment Air+3, comportant 15 salles de classe, 3 bureaux pour le personnel d'encadrement et 1 grande salle polyvalente inaugurés ce jour. La dotation de ce bâtiment répond aux exigences de l'heure qui se résume à l'amélioration des conditions de travail des apprenants et du personnel enseignant», a expliqué le proviseur du Lycée, Ruth Thahis Livikou, après avoir passé en revue les différents chantiers exécutés depuis la création de cette école. 

Elle a précisé qu'avec un ratio de 50 élèves maximum par classe, cet établissement permettra de lutter efficacement contre les effectifs pléthoriques pour atteindre davantage les objectifs de réussite escomptée. Formulant des remerciements à l'endroit du président du CSAIG et du ministre de l'éducation nationale pour l'appui multiforme. 

La Directrice générale de l'Enseignement privé islamique, Madame Nziengui Boussougou a, quant à elle, salué la vison du président Océni Ossa qui a pour ambition d'implanter sur toute l'étendue du territoire national des établissements modernes dans lesquels les élèves seront mis dans de bonnes conditions d'apprentissage afin de bénéficier d'une éducation de qualité. Par ailleurs, elle a rassuré mettre tout en œuvre pour l'entretien des bâtiments et pour que les résultats scolaires soient de plus en plus performants. 

Dans son discours, le président du CSAIG, l'imam Ismaël Océni Ossa, a souligné que la construction de ce nouveau bâtiment, s'inscrit dans la droite ligne d'un ambitieux programme de travaux de restructuration, de réhabilitation, de rénovation des infrastructures de la communauté afin de mettre à leur disposition ainsi qu'à tous les citoyens du pays des infrastructures répondants aux standards admis. Et jouer ainsi le rôle de partenaire au développement du pays. 

«C'est pour moi ici et maintenant, le lieu d'interpeller toutes les bonnes volontés à nous apporter leur soutien multiforme en vue de nous permettre d'accroître facilement nos établissements primaires et secondaires sur toute l'étendue du territoire national. Qu'il me soit permis de profiter de cette tribune pour porter à l'attention de nos coreligionnaires et de nos concitoyens, en dépit des campagnes mensongères faisant état de financement extérieur de la part des pays arabo-musulmans ou même de plusieurs nationaux fortunés par le biais de l'aumône légale. Il n'en est rien! J'en veux pour preuve les énormes difficultés que nous éprouvons pour réaliser nos modestes projets», a-t-il déclaré. 

Le ministre Patrick Mouguiama-Daouda a tenu vivement à féliciter le CSAIG et note avec grande satisfaction que le CSAIG étend son programme dans plusieurs localités du pays. Non sans traduire la profonde gratitude du gouvernement pour sa contribution à la formation du capital humain. 

«Il s'agit d'un effort particulier pour la résolution du problème des effectifs pléthoriques. Un objectif essentiel dans la stratégie mise en œuvre pour redonner au système éducatif ses lettres de noblesse. Nous devons dans les années qui viennent, régler définitivement le problème des effectifs pléthoriques dans nos établissements. Nous n'avons pas d'autres choix pour l'avenir de nos enfants», a-t-il fait savoir. 

A travers cette nouvelle infrastructure, c’est une nouvelle porte qui s’ouvre sur l’avenir des élèves qui en bénéficieront. Le nouveau bâtiment scolaire du Lycée Mohamed Arissani offre aux élèves et aux enseignants un cadre éducatif encore plus attractif.

 Chancelle BIKET ONANGA  

L’ambassadeur américain au Maroc présente la carte complète du Maroc officiellement adoptée par le gouvernement US

Article précédent

Appel à Agir dénonce l’arrestation «arbitraire» de Nicolas Nguéma

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *