Société & Culture

Dépénalisation de l’homosexualité: La mise en garde de l’Eglise Alliance chrétienne 

0

Selon l'Eglise de l'Alliance chrétienne et missionnaire du Gabon (EACMG), le projet de loi sur l'homosexualité adopté par l'Assemblée nationale le jeudi 23 juin dernier, expose le pays à la fureur sans remède de Dieu et ses malédictions aux conséquences dévastatrices. Elle invite le gouvernement à ne pas s'inscrire dans le copier-coller. 

L'église de l'Alliance Chrétienne et missionnaire du Gabon (EACMG), n'est pas restée insensible face au projet de loi sur l'homosexualité adopté à l'Assemblée nationale, le jeudi 23 juin.  Elle souligne que ce projet de loi avilissant expose le pays sur plusieurs générations à la fureur sans remède de Dieu et ses malédictions aux conséquences incalculables, plus dommageables que n'importe quelle pandémie.

«En promouvant ce projet  de loi pour l'homosexualité, notre gouvernement prend plutôt la grave responsabilité d'exposer notre pays,  sur plusieurs générations à la fureur sans remède de Dieu et ses malédictions aux conséquences plus dommageables  que n'importe quelle pandémie», a indiqué le communiqué de presse de l’EACMG.

Ce vote par les députés, de la loi pour la dépénalisation de l'homosexualité au Gabon prouve qu'en dépit de toutes les actions d'évangélisation pour amener les brebis égarées vers Jésus-Christ qui est le chemin, la vérité et la vie, la perversion ne cesse de s'étendre. Si l'église de l'Alliance chrétienne et missionnaire du Gabon marque sa détermination à empêcher la promulgation de cette loi, elle n'hésite pas d'affirmer qu'elle ne se laissera pas faire. 

«Voter ce projet de loi reviendra à enfanter la mort, maudire vos propres enfants jusqu'à la 7ème génération conformément aux saintes écritures», ont martelé les responsables  de cette église dans ledit communiqué. Ajoutant que  «Nous agirons avec toutes nos forces intérieurs, à l'International et avec l'aide de Dieu contre ce projet de loi avilissant».

Pour ce qui est du confinement, l'église dit ne plus accepter longtemps alors que celui-ci poursuit des objectifs pervers. 

Willy Arnauld Nguimbi 
 

Covid-19 : 1 décès, et 105 nouveaux cas enregistrés au Gabon

Article précédent

Dépénalisation de l’Homosexualité au Gabon: le Sénat emboîte le pas

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *