ActualitéMonde

Départ des militaires américains d’Afghanistan : Joe Biden s’explique

0

Lors d’un discours à la Maison Blanche ce mardi 31 août, le président Joe Biden a expliqué les raisons du retrait définitif des forces américaines d’Afghanistan, 20 ans après le début de la plus longue guerre de l’histoire des Etats-Unis.

Moins de 24 heures après avoir mis fin à la guerre entre son pays et l’Afghanistan, Joe Biden, président des Etats-Unis, a dans un discours à la Maison Blanche expliqué les raisons de sa décision malgré de nombreuses critiques contre lui pour avoir ordonné un retrait jugé précipité.

D’abord, il a déclaré qu’il ne regrette rien et que le départ des Etats-Unis d’Afghanistan après 20 ans de guerre était “la meilleure décision pour l’Amérique”, rapporte Radio France International (RFI).

La radio française indique en outre que pour le président démocrate, l’accord passé par son prédécesseur Donald Trump avec les talibans en 2020 avait conduit à un choix “très simple” : soit respecter l’engagement pris et quitter le pays, soit décider de rester et renvoyer des dizaines de milliers de soldats à la guerre. “Le véritable choix était entre le départ ou l’escalade. Je n’allais pas prolonger cette guerre éternelle et je n’allais pas prolonger le retrait éternel”, a déclaré Joe Biden, cité par RFI.

Joe Biden a cependant loué “l’extraordinaire succès” de la mission d’évacuation des Américains et de leurs alliés depuis l’Afghanistan. En effet, depuis le 14 août, veille de la prise de Kaboul par les talibans, les avions américains et leurs alliés ont évacué plus de 123 000 civils de l’aéroport de Kaboul sur une période de 18 jours.  Toutefois, ces évacuations ont été endeuillées jeudi par un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique au Khorasan (EI-K).

Une centaine de personnes dont 13 militaires américains ont été tués près de l’aéroport de Kaboul.

“Nous n’en avons pas fini avec vous”, a prévenu Joe Biden dans son discours, promettant de mener “une stratégie dure, impitoyable, ciblée et précise, qui traque la terreur là où elle se trouve aujourd’hui, pas là où elle était il y a deux décennies”, rapporte RFI.

Le président a également dit sa détermination à permettre l’évacuation des Américains restant en Afghanistan. Leur nombre est évalué entre 100 et 200.

A la tête d’une coalition internationale en guise de représailles après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, les Américains étaient entrés en Afghanistan la même année pour chasser du pouvoir les talibans en raison de leur refus de livrer le chef d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, tenu pour responsable de ces attentats.

Source: RFI

Valerie EZEME MBO

Nigeria : le nord sollicite une aide pour réhabiliter les anciens membres de Boko Haram

Article précédent

Football/Libye-Gabon : qui pour animer le 4-3-3 de Patrice Neveu ce soir ?

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité