Société & Culture

Covid-19: Comilog en renfort au Centre hospitalier Amissa Bongo de Franceville

0

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, à traves la prise en charge des malades dans la province du  Haut-Ogooué (Sud-est), la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), avec le soutien du groupe Eramet, vient de déployer une équipe médicale. Celle-ci est composée des médecins et infirmiers, de spécialités diverses, en appui au Centre hospitalier  régional Amissa Bongo (CHRAB) de Franceville. 

En mission médicale pour une durée de trois mois, l’équipe qui s’est posée, hier, à l’aéroport de Mvengué, par vol spécial, comprend  13 médecins et infirmiers urgentistes, réanimateurs de nationalités gabonaise, tunisienne, française et portugaise. Elle a pour objectif de prêter main forte au corps médical d’Amissa Bongo, en charge du Covid-19, par un renforcement des capacités opérationnelles.

En effet, elle vient apporter une aide en personnels qualifiés et matériels de soins, pour une durée de trois mois.

Pour l’Administrateur directeur général (ADG), Léod Paul Batolo, qui a tenue à remercier le Premier ministre et toute l’administration gabonaise qui s’est mobilisée pour rendre possible cette mission médicale, ce projet d’un coût de plus d’un million d’euros, soit plus de 650 millions de francs CFA, vient de s’ajouter aux actions multiformes initiées, par la Comilog, depuis le début de la pandémie du Covid-19 au Gabon. Notamment avec la distribution des kits alimentaires d’une valeur de 75 millions aux personnes démunies, et le matériel médical, témoigne, une fois de plus, de l’esprit de solidarité, valeur cardinale prônée par le groupe Eramet.

«Cette équipe médicale est complétée par du matériel très performant que nous avons commandé en Chine et, tout ça pour le bénéfice des populations. On ne pourrait faire autrement, étant donné qu’Eramet est un groupe citoyen, Setrag une société citoyenne, on ne pouvait ne pas répondre de cette façon. Une réponse juste et parfaite pour pouvoir être à la hauteur des attentes des populations de toute la province», a indiqué l’ADG de Comilog.

Pour le chef de délégation, médecin pour international SOS, de nationalité tunisienne, anesthésiste-réanimateur, le Dr Ben Marzouk Sofiène, c’est un honneur pour cette équipe de spécialiste de participer à cette mission multinationale, de prise en charge  des malades du Covid-19 sur le territoire gabonais.

«Nous avons réagi dans le cadre du plan d’action, dans nos pays. Nous avons acquis une certaine expérience dans nos pays respectifs, notamment dans l’installation et l’aménagement d’une unité Covid-19, qui sert à prendre en charge les patients dès le début de l’admission jusqu’à leur sortie, communément appelé les circuits Covid», a-t-il expliqué.

Aussi, a-t-il poursuivi: «Nous allons aménager cette unité de prise en charge de Covid qui sera progressivement équipée en urgence par un équipement approprié. Afin qu’on soit capable d’avoir une unité de 12 lits dans l’unité de réanimation. Et nous espérons que la situation épidémiologique va rapidement se rétablir avec la chute de l’incidence et avec l’évection des décès».

Un appui qui vient à point nommé pour le directeur de l’hôpital régional Amissa Bongo de Franceville, le Dr André Ntchoreret.

«Leur appui sera dans un premier temps un appui  organisationnel, c’est-à-dire voir le circuit des patients Covid-19, de par leurs expériences dans d’autres nations qui ont connu une plus forte épidémie que nous. Nous allons mutualiser nos efforts. Nous avons un service de prise en charge de Covid-19 qui est en fonction depuis un mois, donc l’apport est un apport opérationnel du Site d’isolement des malades covid-19 (Simcov).  Avec une capacité de 27 lits, 8 modulables en lits de réanimations, et ce sont ces huit lits au départ qui vont être appareillés», a précisé le Dr Nchtoreret.

Zita Sonia OKassa    

 

Conseil municipal de Franceville: Le budget 2020 en hausse de 32 millions de francs CFA

Article précédent

Covid-19 : La Sobraga offre 4032 packs d’eau minérale au ministère de la Santé

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *