Société & Culture

Carte professionnelle de presse: 71 dossiers validés par la commission

0

71  dossiers sur 97 reçus, ont été validés vendredi 29 janvier, par la commission de la Carte professionnelle de presse et des métiers du Cinéma  pour la session 2021, lors de la clôture des travaux de ladite commission.

Clôturant les travaux de ladite commission, le Secrétaire général du ministère de la Communication et de l’Economie numérique, Alex Bernard Bongo Ondimba, s’est dit satisfait de de la qualité desdits  travaux, au regard des résultats présentés. 

«Vous avez offert, à la majorité des postulants, l’opportunité de disposer de ce sésame, afin d’exercer au sein de notre environnement normé, en se conformant aux règles d’éthique et de déontologie découlant du dispositif législatif et réglementaire en vigueur. Ceci appelle la conscience des professionnels de la communication à faire preuve de créativité, d’honnêteté et du sens de l’analyse, dans leur exercice quotidien, afin de jouer véritablement leur rôle de 4ème pouvoir, à même de moraliser la société et ses dirigeants pour un Gabon plus prospère et plus uni», a-t-il déclaré.

Sur 97 dossiers reçus, seuls 71 ont été validés par les commissaires. De façon détaillée, il est question d’attribuer à 64 journalistes, 17 techniciens, 10 producteurs et 6 honoraires la Carte de presse et des métiers du Cinéma.  Notons que trois (3) dossiers sont en instances, pour une éventuelle session extraordinaire, et 23 dossiers ont fait l’objet de rejet.

Se félicitant du sérieux et de l’impartialité des commissaires, à examiner les différents dossiers, le président de la commission Fidèle Biteghe Minko a tenu à préciser que des innovations ont été apportées dans la délivrance de ce document. Il s’agit entre autres, de la validité de la carte de presse et des métiers du Cinéma qui passe de un à deux ans, de l’aménagement des conditions d’accès modifiées et catégorisées selon le type de professionnels, et l’institution de deux cartes distinctes, à savoir l’une pour les professionnels de la presse audiovisuelle et l’autre pour ceux du cinéma. 

Pour sa part, le rapporteur général de ladite commission, Adina Claire Lewagha Malou Mba, a évoqué l’importance d’associer la direction centrale des affaires juridiques aux travaux de la commission de la carte de presse et des métiers du Cinéma. «La direction centrale des affaires juridiques a occupé une place stratégique dans l’examen des dossiers des candidats. Tout d’abord, il a été question, pour elle, de s’assurer de la conformité des actions de la commission. Ensuite de s’assurer du respect de la règlementation en vigueur, sachant que le non-respect peut s’avérer préjudiciable. Enfin, de veiller à l’égalité de traitement dans l’examen des dossiers, tout en respectant les conditions instituées par l’arrêté n°006/MCEN/2018 du 03 septembre 2018», a-t-elle indiqué.

Ouverts le 21 janvier dernier,  ces travaux ont permis aux commissaires d’émettre plusieurs observations et recommandations, en vue d’améliorer les conditions d’accès à cette carte, pour les années à venir. Cependant, les cartes délivrées cette année, seront disponibles  le mois de février.

Ariane Nadia MPENGA

Agriculture: Des outils et des semences de qualité pour un meilleur rendement

Article précédent

Mouila: Rentrée judiciaire de la Cour d’appel et du tribunal de Première instance

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *