Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mardi 12 décembre 2017


CEEAC : ouverture d’une réunion préparatoire du conseil des ministres de l’Agriculture à Libreville



LIBREVILLE, 12 Décembre (AGP) - La réunion des experts, préparatoire du conseil extraordinaire des ministres en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche s’est ouverte mardi à Angondjé au nord de Libreville sous le thème « faire de l’Agriculture le levier de l’intégration régionale en Afrique centrale »

Au cours de cette rencontre qui va précéder celle des ministres, il sera question pour les experts et les points focaux de la sous région de faire un point complet du programme détaillé pour le développement de l’Agriculture en Afrique (PADDAA) et du programme régional d’investissement pour l’Agriculture, la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique centrale (PRIASAN), et de proposer aux décideurs, des mécanismes de mobilisation des fonds nécessaires à la mise en œuvre de ces projets sous régionaux clairement identifiés.

Dans son allocution circonstancielle, le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Thérèse Chantal Mfoula, a indiqué que l’organisation sous régionale « s’engage à ne ménager aucun effort pour accompagner les Etats membres à promouvoir le développement du secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique pour en assurer une augmentation de la production et de la productivité, à renforcer le processus de la transformation et à améliorer les circuits de commercialisation en faveur de la relance de la croissance et de la transformation structurelle des économies ».

Pour sa part le secrétaire général adjoint du ministère de l’Agriculture, Aubierge Moussavou a, en ouvrant les travaux, indiqué la nécessité pour les pays membres de la CEEAC de valoriser l’Agriculture dans le cadre de la diversification de l’économie, au regard la chute du prix du baril du Pétrole.

« Vous êtes réunis ici, à l’initiative du gouvernement gabonais en collaboration avec la CEEAC pour proposer des décisions des orientations à nos décideurs afin de relancer le développement du secteur agricole dans notre sous région. En effet, un grand nombre de nos Etats font face à une crise économique due à la chute des prix des matières premières, et qui fragilise leur croissance économique. Face à cette difficulté, un nombre d’experts s’accordent à dire que notre sous région qui possède des atouts indéniables devrait s’appuyer sur son potentiel agricole pour assurer la diversification de l’économie et créer les conditions d’une meilleure croissance », a-t-elle dit.

Quant au représentant de la FAO, il a réitéré la volonté de cet organisme international, d’ « accompagner les gouvernements et la CEEAC dans le suivi-évaluation de ces processus de planification et de plaidoyer pour la mise en œuvre effective des programmes nationaux d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle ( PNIASAN) et du programme régional d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans son effort de lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle »

Enfin, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD), Ousmane Dore , toujours dans la dynamique d’accompagnement , a affirmé que « la BAD reste disposée à appuyer et à accompagner, comme il conviendra, les efforts de développement de vos gouvernements, à retrouver l’élan et l’impulsion économiques nécessaires visant à favoriser les conditions d’une forte croissance socio-économique, à même d’assurer son ancrage au club prisé de pays émergents en l’espace d’une génération ». Il a rappelé les cinq nouvelles priorités de la BAD à savoir : nourrir l’Afrique, éclairer l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique, et améliorer le niveau de vie des populations.

La réunion des experts, préparatoire du conseil extraordinaire des ministres en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche qui se tient à Libreville, s’inscrit dans le cadre la présidence gabonaise en exercice de la CEEAC. Les travaux s’achèvent ce mercredi et feront place jeudi à la rencontre des membres des gouvernements.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil