Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mercredi 25 octobre 2017


Remise des pistes et dessertes agricoles aux bénéficiaires du PDAR dans le Woleu-Ntem



OYEM, 24 Octobre (AGP) - Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé du programme GRAINE, Yves Fernand Manfoumbi, a procédé, lundi au district d’Akam –Essatouk dans la province du Woleu-Ntem (Nord), à la remise officielle des pistes et dessertes agricoles réhabilitées et construites dans le cadre du Projet de développement agricole et rural (PDAR) en vue de faciliter l’évacuation des productions agricoles et de permettre leur commercialisation.

L’inauguration desdites pistes et dessertes agricoles a été précédée par les discours du président du conseil départemental du Woleu, Minko m’Ondo, de la représentante des bénéficiaires, Gilberte Assoumou, du représentant de la société adjudicataire, Emery Nzamba, du directeur du projet, PDAR/Fida dans le Woleu-Ntem, Anicet Serge Abessole Mba et de celui de Francine Londja Djomo, représentante du Fida.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, Yves Fernand Manfoumbi, en présence du gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Jean Gustave Meviane M’Obiang, ont, après la coupure du ruban symbolique, par la suite visité les dites pistes et dessertes.

Le membre du gouvernement a pu s’imprégner de la qualité des travaux effectués sur les axes Akam- Essatouk – Alène-Essong, long de 19,70 km ; Alène-Essong/Obiliville (14,40Km) et Obiliville /Akam-Essatouk (10Km). Soit une piste départementale longue de 47,1 Km, à laquelle il faut ajouter la desserte agricole d’Obiliville longue de 1,8 Km, soit un linéaire total de 48,9 Km entièrement réhabilité dans le cadre de ce projet.

Pour Yves Fernand Manfoumbi, les principaux bénéficiaires, que sont les producteurs, doivent libérer leur énergie pour produire d’avantage, et transporter vers les centres de collectes ou les marchés ruraux. A cet effet, il a invité ‘’les agriculteurs à produire de la richesse pour eux-mêmes et pour leur pays pour qu’ensemble ils peuvent apporter la preuve que nous pouvons produire nous-mêmes ce que nous consommons’’, a-t-il déclaré.

‘’ Nous devons actuellement produire beaucoup pour montrer aux autres que nous sommes capable de faire comme eux, mes chers parents, seul la terre paye car, nos parents ont montré cela en cultivant le cacao, la banane, le café et plusieurs autres produits sortis de terre’ ’, a-t-il précisé.

Avant de quitter la province du Woleu-Ntem où il a parcouru les départements du Woleu et le Ntem, le ministre de l’Agriculture a fait savoir aux Woleu-ntemois que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, œuvre pour le bien être de la population, mais aussi, cette réalisation est l’œuvre de la politique de diversification du partenariat avec le fond international de développement agricole (FIDA) et l’Etat gabonais.

Signalons que le PDAR a été créé en septembre 2008 par la volonté du gouvernement gabonais afin d’augmenter de manière significative la production agricole de nos aliments de base notamment le manioc, la banane plantain et l’arachide.

AEE/FSS

 

  Woleu-Ntem


 

Accueil