Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mardi 23 mai 2017


Clôture de la 6ème session des parlementaires juniors dans le Haut-Ogooué



FRANCEVILLE, 22 Mai (AGP)-Les jeunes parlementaires de la province Haut-Ogooué (Sud-Est), ont procédé, vendredi dernier, au Lycée Eugène Marcel Amogho de Franceville, à la clôture de la 6ème session ordinaire, par la restitution de leurs travaux, avant la 7ème session de samedi, sanctionnée par la sélection de 5 nouveaux parlementaires pour les deux prochaines années.

Ouvrant les travaux de la 6ème session ordinaire du parlement des jeunes dans la province du Haut-Ogooué, le député de la commune de Mouila, Pauline Olive Nongou Moundounga épouse Louembet, coordinatrice des travaux, a, avant tout, salué l’effort, l’intérêt et l’abnégation du directeur d’académie et son équipe, l’enseignant encadreur attitré du Parlement gabonais des jeunes (PGJ), de même que les jeunes parlementaires pour leur disponibilité et leur souci commun au rendu des travaux effectués en commission au Palais Léon Mba.

Ces activités se déroulent simultanément dans toutes les provinces du Gabon, a indiqué Mme Nongou Moundounga épouse Louembet.

Ainsi, cinq commissions avec des thématiques bien définies, ont été mises en place, pour le rendu des travaux.

La 1ère commission dénommée, Affaires parlementaires, a statué sur les attentes des jeunes face aux parlementaires.

La 2ème (Education et culture), s’est appesantie sur la formation de l’élite face aux valeurs de l’école et celles de la société traditionnelle.

La 3ème, santé et questions sociales, a parlé des mineures et la sexualité. Tandis que la 4ème commission nommée, libertés publiques et démocratie, traitait de l’abstention électorale chez les jeunes.

La 5ème et dernière commission (économie, environnement et développement), s’est, quant à elle, penchée sur les jeunes et le programme Graine (Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés).

Par ailleurs, 5 nouveaux parlementaires, dont 3 filles et 2 garçons, ont été choisis, le week-end écoulé, lors de la 7ème session ordinaire, à l’issu d’un examen de dissertation et une épreuve orale.

Pour mémoire, le parlement gabonais des jeunes, a été créé en 2004, afin de constituer un cadre de réflexion pour la jeunesse à la citoyenneté, au civisme, à la solidarité, au sentiment d’entre-aide, à la promotion de valeurs républicaines. C’est également un organe de promotion et d’écoute pour la jeunesse.

A ce jour, il compte 45 députés sur l’ensemble du territoire national, à raison de 5 par province.

Certaines propositions des parlementaires juniors sont parfois appliquées par les autorités.

C’est le cas d’Une convention signée dernièrement, entre le ministère de l’Agriculture chargé de la mise en œuvre du programme Graine et celui de l’Education nationale, pour la création des classes vertes.

Il s’agit d’instaurer, ledit programme depuis le primaire, afin d’amener les jeunes à s’intéresser à l’agriculture.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil