Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 18 mai 2017


Installation du comité provincial du Haut-Ogooué pour la prévention et la réduction des risques des catastrophes



FRANCEVILLE, 17 Mai (AGP)- Le gouverneur du Haut-Ogooué (Sud-Est), Jacques Dénis Tsanga, a été installé mardi, à l’Hôtel de ville de Franceville, à la tête du Comité provincial de la plate-forme nationale pour la prévention et la réduction des risques des catastrophes.

La cérémonie d’installation a été présidée par le secrétaire général adjoint 1 du ministère de l’Intérieur, Paul Ngome Ayong. A son tour, le gouverneur, Jacques Dénis Tsanga a procédé à l’installation des préfets, comme présidents des comités départementaux.

Des textes règlementaires ont ensuite été remis au n°1 de la province du Haut-Ogooué, qui aura pour rôle la mise en œuvre de cette plate-forme au niveau provincial. Une présentation de l’organisme, à travers une projection, a été faite par la directrice générale de la protection civile et son adjointe.

Les exposés y relatifs informent que la plate-forme a été créée par un décret du président de la République, le 16 mai 2011, conformément aux recommandations de l’Organisation des Nations-unies (ONU), dans son volet prévention des risques des catastrophes.

Elle a pour missions, de prévenir et gérer les risques des catastrophes, ainsi que de porter assistance aux sinistrés.

Cette plate-forme, mise en place par le gouvernement, est pilotée par le ministère de l’Intérieur, qui est également chargé de la protection civile, a précisé le Secrétaire général adjoint 1 dans son propos introductif.

Il a, dans la même foulée, indiqué que cette mission a un volet essentiellement pédagogique, en ce sens qu’il y ait, un travail de sensibilisation à l’endroit des populations, face aux risques.

‘’Il y a certes des risques qui ne dépendent pas des hommes, mais plusieurs risques sont les résultats des actions des individus’’, a-t-il souligné. C’est le cas des inondations, dont bon nombres sont causées par des citoyens. C’est dans ce cadre que Paul Ngome Ayong a indiqué, qu’il s’agit d’une préoccupation collective qui n’est du seul ressort des pouvoirs publics.

Ainsi, les comités provinciaux et leurs relais que sont les comités départementaux, auront la lourde tâche d’animer des formations, des campagnes de sensibilisation et de responsabilisation des différentes populations, mais également des administrations, afin d’inculquer à tous, la culture de la prévention des risques.

Le gouverneur, Jacques Dénis Tsanga, qui est également revenu sur les notions de prévention et de sensibilisation, espère qu’il y ait une mobilisation des énergies et des moyens essentiels pour se mettre en action.

Il met plutôt un accent particulier sur la méthode de prévention, au détriment, des moyens financiers et matériels qui parfois ne sont pas tout le temps disponible, privilégiant l’adage, « mieux vaut prévenir que guérir ».

Après l’Estuaire, l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué, considérées comme des provinces pilotes, la mise en œuvre de cette plate-forme va se poursuivre dans d’autres localités du pays.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil