Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mercredi 17 mai 2017


Célébration en différé de la 24ème édition de la journée internationale de la Liberté de la Presse à Mouila



MOUILA, 16 Mai (AGP) – Les journalistes, Reporters et Chasseurs d’images ont célébré en différé, vendredi dernier à Mouila, la capitale provinciale de la Ngounié (sud), la 24ème édition de la journée internationale de la Liberté de la Presse.

Cette cérémonie organisée en différé, en présence du Gouverneur de Province, Benjamin Nzigou entouré de plusieurs directeurs et chefs de service administratifs, a permis de rassembler autour de cette journée les journalistes qualifiés, les correspondants de presse, les reporters freelances et l’ensemble des chasseurs d’image toujours en quête d’informations.

C’est le chef de bureau de l’Agence Gabonaise de Presse (AGP) à Mouila, Jean-Pierre Moutoukoula, journaliste principal, qui a pris la parole pour remercier l’assistance pour leur présence en dépit de nombreuses occupations.

Il en a profité pour solliciter de la part de toutes les administrations ‘’une franche et sincère collaboration dans la collecte des informations afin de donner une information juste et équilibrée aux populations’’.

Aussi, a-t-il condamné la rétention dont font preuves, à certains moments, les administrations publiques et privées dans la province, entravant ainsi la volonté des professionnels de l’information d’aller à la source des données et d’informer, ‘’pourtant un droit reconnu par les textes en vigueur dans notre pays en matière de communication’’, a-t-il insisté.

S’adressant à ses ‘’confrères’’, M. Moutoukoula a demandé à chacun de faire preuve ‘’d’humilité, de rigueur dans la quête du professionnalisme, dans la transcription de ce qui a été vu et non écouté, parce que’’, a-t-il précisé ‘’ on vous jugera suite à ce que vous direz’’. Il a renchéri en exhortant l’ensemble de la corporation à travailler avec amour pour ce ‘’beau métier du monde que certains galvaudent’’.

Il a également appelé ses confrères, comme un enseignant à promouvoir les sujets ‘’d’intérêts public et communautaire’’ qui concerne tout le monde tout en rappelant les techniques de base d’écriture journalistique.

Avant de boucler son propos, le chef de bureau de l’AGP à Mouila a présenté le tableau sombre du mois d’avril 2017 de Reporter sans frontière (RSF) faisant état de 166 journalistes condamnés en 2016 pour avoir voulu bien exercer leur métier d’enquêteur, la 108ème place du Gabon au niveau mondial et 54ème au niveau africain.

L’ensemble des correspondants de presse présents à ladite cérémonie a manifesté sa satisfaction en souhaitant que ce genre de rencontre se renouvelle chaque année. Nombreux ont cependant déploré l’absence, dans la capitale provinciale de la Ngounié, d’une antenne locale de Gabon télévision et de Radio Gabon.

LDN/FSS

 

  Ngounie


 

Accueil