Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

lundi 15 mai 2017


Plus de 23000 enfants vaccinés contre la rougeole dans le Haut-Ogooué



FRANCEVILLE, 12 Mai (AGP)-23 314 enfants de 9 à 59 mois au total, soit 59,5%, ont été vaccinés contre l’épidémie de rougeole, tandis que 22 516 autres de 6 à 59 mois (54,2%), ont reçu la vitamine A dans la province du Haut-Ogooué (Sud-Est), au terme de la campagne nationale de vaccination qui s’est déroulée du 19 au 23 avril dernier, selon un rapport de la direction régionale de santé Sud-Est, dont l’AGP s’est procurée une copie.

D’après ledit rapport, les taux de vaccination les plus élevés ont été enregistrés dans les départements de la Sébé-Brikolo avec 2750 vaccinés, soit 114,5%, Lébombi-Leyou, 7885 (89,8%) et la Djoué, 673 pour 85,0%.

Par contre, le département de la Passa, le plus important de la province en terme de superficie et de démographie, n’a pu vacciner que 8591 enfants soit 43,4%.

En revanche, le chiffre le plus faible (264 enfants), a été enregistré dans le département de Lékabi-Léwolo, soit 20,6%.

Concernant la vitamine A, la Sébé-Brikolo revient en tête avec 2789 enfants vaccinés (109,6%), Bayi-Brikolo enregistre 700 pour 83,0% et la Djoué, 678, soit 80,9%.

Bien que les chiffres obtenus dans certains départements soient satisfaisants, la DRS émet tout de même des inquiétudes, quand à une augmentation exponentielle et surprenante d’aucuns chiffres par des agents vaccinateurs, au dernier jour de la campagne.

Cependant, plusieurs dysfonctionnements ont été observés au cours de cette campagne de vaccination : la qualité de certains agents vaccinateurs, les désistements, la mauvaise utilisation de la vitamine A sur le terrain, surtout à Moanda, entrainant une différence notoire entre le nombre d’enfants vaccinés contre la rougeole et ceux ayant reçu cette vitamine et le nombre insuffisant des infirmiers nécessaires pour la composition des équipes dans les départements autres que la Passa, indique le rapport.

Des recommandations ont été formulées, pour éviter de retomber dans les mêmes travers, lors des prochaines campagnes.
D’abord au niveau centrale, rendre disponible les fonds de la campagne à temps.

Ensuite au plan régional : instruire aux médecins chefs départementaux (MCD), au suivi et respect des directives nationales et réorganiser le leadership dans le département de la Passa.

Enfin, au niveau départemental, organiser des activités en stratégie avancée dans le département de la Lébombi–Leyou (Moanda et Mounana), pour rattraper les zéros doses dans le cadre du Programme élargi de vaccination (PEV) de routine, renforcer la supervision de proximité surtout dans les grands départements sanitaires et monitorer chaque jour les données obtenus.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil