Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 16 avril 2017


La société coopérative ‘’Ngara’’ relance sa quinzaine commerciale



FRANCEVILLE, 16 Avril (AGP)- Lancée en 2014, la quinzaine commerciale, organisée par la société coopérative ‘’Ngara’’ du département de la Passa dans la province du Haut-Ogooué (Sud-Est), placée sous la supervision du président du conseil départemental, a repris, vendredi, sa foire d’expositions des produits agricoles bios sur l’esplanade dudit conseil sise à l’ancien hôpital général.

Cette foire commerciale reprend après plusieurs mois d’interruption en 2016, a précisé le président du Conseil départemental de la Passa, Edouard Pouta, en l’occurrence responsable du suivi de la coopérative ’’Ngara’’.

Divers produits, exposés sur les étals, ont été proposés à une clientèle moins nombreuse : bananes, manioc, oseilles, paquets de concombres, entre autres, à des prix variant entre 300 Fcfa et plus.

« Il s’agit ce matin de la relance des activités traditionnelles de cette société coopérative, qui chaque fin du mois se réunit ici, sur l’esplanade du Conseil départemental pour vendre les produits issus de leurs champs », a-t-il indiqué.

La reprise de cette foire commerciale, d’après le président du Conseil départemental, permet à ces braves femmes de liquider à moindre coût, des produits bios, qui ont toujours intéressé l’ensemble de la population du département et de la commune de Franceville.

Cette phase de redémarrage, reconnait-il, manque d’engouement du fait d’une longue période d’inactivité, tout en promettant de multiplier des efforts, à travers la sensibilisation, pour que cette foire retrouve son lustre d’antan.
M. Edouard Pouta invite de ce fait, les populations à renouer avec cette habitude qui rentre dans l’amélioration de leur quotidien en termes d’alimentation.

Certains clients qui ont fait le déplacement pour la circonstance, estiment par contre que les prix pratiqués ne sont pas loin de ceux du marché. C’est le cas du tas de 5 doigts de bananes à 1000 Fcfa, des petits paquets de concombre au même prix. Non sans apprécier la qualité des produits qui sont à la fois bios et frais.

Cette activité, précise M. Pouta, entre dans le cadre du projet Horticulture urbaine et péri-urbaine (HUP), soutenu par l’Organisation des Nations-unies pour l’alimentation (FAO).

Celui-ci a été institué par l’organisation onusienne, dans tous les pays de l’Afrique centrale, a-t-il rappelé, signifiant que deux sites ont été bénéficiaires au Gabon, à savoir, Kougouleu dans la province de l’Estuaire et Moutobo dans le Haut-Ogooué.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil