Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 16 avril 2017


Un facilitateur de l’UA à Libreville pour le dialogue politique



LIBREVILLE, 16 Avril (AGP)-Le facilitateur du dialogue politique envoyé par l’Union Africaine (UA), Lebatt Mohamed El Hacen a eu un entretien vendredi avec les membres du bureau du dialogue politique.

48 heures après le lancement de la phase politique du dialogue, l’Union Africaine vient de dépêcher un diplomate, le facilitateur du dialogue politique initié par le président de la République, Ali Bongo Ondimba et voulu par l’opposition.

A son arrivée, Lebatt Mohamed El Hacen a été reçu en audience par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, par ailleurs co-président du bureau du dialogue. La rencontre s’est déroulée au stade de l’Amitié Sino Gabonaise, site du dialogue, en présence des co-présidents René Ndemezo’Obiang, Pierre Claver Maganga Moussavou et Ali Akbar Onanga Y’Obegue, co-rapporteur.

Au cours de cet échange avec les chefs des délégations (Opposition et Majorité), le diplomate a indiqué, au sortir de l’audience, assurer une facilitation en vue de rechercher un consensus favorable au développement du pays.

‘’ J’ai rencontré son excellence monsieur le Premier ministre et d’autres leaders politiques engagés dans l’opération du dialogue politique en cours aujourd’hui. Ces rencontres rentrent dans le cadre d’une mission de l’Union Africaine que je conduis auprès des acteurs politiques de la Majorité comme ceux de l’Opposition.’’

Sur la démarche à entreprendre, le diplomate est clair. Il s’agit de « renforcer les tendances vers la recherche du consensus, dynamique, efficace et juste pour assurer une évolution pacifique et démocratique, favorable au développement dans le pays ».

Le principal message tiré de cet entretien est, selon le diplomate de l’Union Africaine, « d’engager dans le processus du dialogue, la perspective que je viens d’énoncer tout comme je l’ai fait auprès d’autres acteurs importants qui ne sont pas engagés dans cette opération telle qu’elle se déroule aujourd’hui ».

C’est un sentiment d’entière satisfaction que l’émissaire de l’Union Africaine a exprimé au sortir de l’entretien avec le bureau du dialogue politique « j’ai le sentiment qu’il y a beaucoup d’idées que nous partageons. Nous allons continuer à travailler pour approfondir les zones dans lesquelles nous voudrions et souhaitons que la convergence s’approfondissent ».

Avec l’arrivée du diplomate Lebatt Mohamed El Hacen, le dialogue politique voit le nombre de ses facilitateurs augmenté à 5. Il rejoint à cette tâche, les quatre co-facilitateurs nationaux, monseigneur l’Archevêque Basile Mve Engone ; révérend pasteur président Jean Jacques Ndong Ekouaghe ; l’Imam Président Ismael Oceni Ossa ; révérend Pasteur Michel Francis Mbadinga. Les deux parties, Opposition et Majorité ont choisi d’adopter, pour ce dialogue, le consensus comme mode de prise des décisions ; à défaut, de recourir à un ou plusieurs Facilitateurs.

Cette facilitation, qui sera constituée d’une ou plusieurs personnalités gabonaises et/ou d’une ou plusieurs personnalités issues d’une ou plusieurs organisations internationales dont le Gabon est membre, aura notamment pour rôle de contribuer, en tant que besoin, à l’instauration d’un climat apaisé lors de la phase politique du Dialogue et d’intervenir en cas de blocage pour aider les parties à dégager un consensus dynamique.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil