Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mercredi 12 avril 2017


Les administrations provinciales à l’école de l’archivage



FRANCEVILLE, 11 AVRIL (AGP)- Dans le cadre d’une mission d’évaluation des archives au sein de la direction provinciale de la Fonction publique du Haut-Ogooué (Sud-Est), le directeur central des archives et de la documentation, Roger Romuald BhongoMavoungou a animé mardi, à la mairie de Franceville, un séminaire sur la gestion des documents d’archives, à l’intention de toutes les administrations.

Destinée essentiellement à la direction provinciale de la Fonction publique, cette mission d’évaluation de la gestion des archives, commise par le ministre de tutelle, s’est étendue à toutes les administrations publiques de la province, à travers un séminaire qui a duré toute la matinée.

Ce séminaire, ouvert par le secrétaire général de la province, Sylvain Mayene, avait pour objectif, selon le directeur central des archives et de la documentation, d’informer la hiérarchie sur la gestion des documents d’archives dans la province.

‘’Il s’agit d’évaluer le mode de fonctionnement, le type des documents et le management qui se fait autour de la gestion des archives’’, a indiqué M. Roger Romuald Bhongo Mavoungou.

Cette formation vise tous les chefs de services et toutes les personnes impliquées dans la manipulation des documents d’archives, à l’exemple des secrétaires.

L’intérêt est de permettre aux différents participants, de développer leurs compétences dans la connaissance des archives, afin de mieux organiser l’information à archiver.
« Malheureusement les archives, pour les services que je viens de visiter, sont quasiment inexistant pour certains et mal gérés pour d’autres », a-t-il fait remarquer, espérant que le début de cette opération conduira les autorités à se pencher sur ce secteur important de l’administration.

Aussi, a-t-il conseillé à l’assistance, une meilleure tenue des archives, afin que celles-ci soient communicables et accessibles aux usagers. Non sans signifier que les archives, nécessitent une formation des agents qui y sont affectés pour un meilleur rendement.

Pour s’arrimer aux Technologies de l’information et de la communication (TIC), M. Bhongo Mavoungou pense qu’il faut dématérialiser l’archivage, indiquant que la Fonction publique a déjà expérimenté avec succès, cette solution lors du recensement des fonctionnaires en 2009, à travers le logiciel dénommé « gargantua », avec 70 milles agents de l’Etat archivés, sur les 90 milles environ que compte le Gabon.

Certains participants n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction, face à cette initiative. « C’est toute une multitude de conseils et de savoir que nous avons appris aujourd’hui, notamment, concernant l’organisation de l’archivage dans nos administrations », s’est réjoui Paul Amogho Mpiga, qui a également déploré les mauvaises conditions de travail dans ce secteur au Gabon.

Après Franceville, Oyem et Port-Gentil constitueront les prochaines étapes de cette mission.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil