Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mardi 11 avril 2017


Installation du nouveau délégué de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire du Haut-Ogooué



FRANCEVILLE, 9 AVRIL (AGP)- Le nouveau délégué de l’Agence gabonaise de la sécurité alimentaire (AGASA) pour la province du Haut-Ogooué (Sud-Est), avec juridiction sur l’Ogooué-Lolo, Davy Franck Ngouessi, a officiellement pris ses fonctions vendredi dernier, à la faveur d’une cérémonie d’installation organisée à l’Hôtel de ville de Franceville.

Cette cérémonie a été présidée par le gouverneur de la province, Jacques Dénis Tsanga, en présence du directeur général de l’AGASA, Sylvain Patrick Enkoro, et les représentants des administrations déconcentrées.

Pour le directeur général, il s’agit d’une opération de routine, qui consiste à effectuer les mutations des effectifs après deux ou trois ans, afin de redynamiser les activités dans les localités.

Il espère que le nouveau délégué, puisse apporter le même dynamisme en terme de réalisation d’activités, de protection de la santé des consommateurs et de la mise sur le marché des produits sains et salubres, tel qu’il l’a fait dans la province de l’Ogooué maritime où il a donné entièrement satisfaction.

Le patron de l’AGASA estime que le premier moyen pour y parvenir c’est d’abord la ressource humaine, rappelant que le promu a fait un travail formidable en terme d’organisation, d’opérationnalisation des missions de l’agence et dispose du soutien nécessaire des autorités de cette administration et du ministère de tutelle.

L’AGASA dispose d’un arsenal juridique important, lui permettant de mener à bien ses missions de sécurité sanitaire et phytosanitaire des aliments. Il s’agit de la loi du 12 décembre 1965, fixant les règles en matière d’inspection sanitaire des aliments et la loi du 10 juillet 2008, régissant la politique du développement durable en République gabonaise y compris des activités agricoles, a-t-il indiqué.

La sécurité phytosanitaire par contre, précise-t-il, s’appuie sur un corpus juridique composé d’une loi du 22 décembre 1977.

Conformément au nouveau décret 578, M. Sylvain Patrick Enkoro souhaite que les opérateurs économiques des deux provinces, se mettront en ordre de bataille pour obtenir des agréments sanitaires, condition nécessaire à la mise sur le marché des produits sûrs.

Le n°1 de la province du haut-Ogooué, bien avant d’exécuter le geste symbolique d’installation, a prodigué quelques conseils au promu.

Il a demandé au nouveau délégué d’accomplir ses tâches avec beaucoup de hauteur, de compétence et de conviction. Non sans rappeler qu’il s’agit d’une mission sensible, qui touche la santé des populations.

Jacques Dénis Tsanga a recommandé au délégué de ne pas oublier une autre mission de service public, qui est celle de reverser au trésor des taxes prélevés auprès des opérateurs économiques.

Pour mémoire, l’AGASA a été créé par un décret du 18 février 2011, avec pour mission, l’évaluation et la prévention des risques nutritionnels et sanitaires des aliments.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil