Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 9 avril 2017


De nombreux sans abris à Fougamou et Ndendé



MOUILA, 5 Avril (AGP) – Les pluies qui se sont abattues dimanche et mardi dernier à Fougamou, le chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi (nord de la province de la Ngounié) et à Ndendé et ses environs, dans le département de la Dola, ont occasionné de nombreux sans-abris et en arrachant les toitures de certains édifices publics et privés.

Le gouverneur de la province de la Ngounié, Benjamin Nzigou, informé de ces sinistres, s’est rendu sur les lieux, accompagné de quelques uns de ses collaborateurs des services techniques.

’’C’est une désolation totale’’, a constaté le gouverneur Benjamin Nzigou sur les lieux des sinistres, pour décrire l’étendue des dégâts des bourrasques survenues. Parfois face aux victimes ou devant des édifices publics ou privés, commerces, seule la compassion était lâchée par l’autorité.

Par endroit, des tôles partiellement enlevées, des toitures sautées ou suspendues sur d’autres maisons, arbres ou jonchant sur les voies, arbres arrachés, murs écroulés, fils électriques sectionnés sous l’effet du poids des corps étrangers volants, du linge, des manuels scolaires ou sanitaires, ustensiles de cuisine, mobiliers, appareils électroménagers, lits sortis ou étalés à même le sol pour faire aérer et ensoleiller. Un spectacle désolant. Sur quelques toits, des coups de marteau pour faire des réajustements, au sol des amas de tôles froissées, lattes et chevrons cassées.

Dans les centres médicaux, comme dans les établissements scolaires, brigade de gendarmerie (Ndendé), ménages, commerces, le constat est le même et l’ampleur des dégâts prouve à suffisance la dangerosité de la catastrophe naturelle qui n’a même pas épargné la végétation.

Dans chacune des deux localités, le gouverneur a instruit les préfets, Michel Matsakassa (pour Fougamou) et Albert Balonzit Bambilingui (pour Ndendé) de parer à l’urgence en mettant en place une commission dont ils sont les présidents, assistés du maire et président du conseil départemental, ainsi que d’autres responsables administratifs civils et militaires, pour recenser tous les sinistrés physiques et moraux et répertorier leurs besoins. Pour les sans-abris, il a demandé qu’ils soient relogés, en attendant, dans les grands espaces des Travaux publics, salles polyvalentes ou que des compatriotes fassent jouer l’esprit de solidarité. Par ailleurs, il a exigé que les travaux dans les secteurs éducatifs et de santé soient accélérés pour une reprise rapide des activités.

Si jusque-là aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, par contre dans la commune de Ndendé une femme enceinte de 32 ans et une fillette de 3 ans ont été blessées (la première six points de suture et la deuxième trois). Elles ont regagné leurs domiciles respectifs. La fourniture de l’eau et de l’électricité était suspendue, les agents de la société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg) étaient à pied d’œuvre pour garantir en toute sérénité ces besoins courants.

A Fougamou notamment, deux hauts cadres originaires de Tsamba-Magotsi (le président du Sénat et le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et de l’Eau) ont dépêché des équipes pour ce même constat. Pour l’heure, 38 familles sinistrées ont été identifiées, 1525 tôles ondulées, 200 tôles bacs, 450 feuilles de contreplaqués sont déjà disponibles.

JPM/FSS

 

  Ngounie


 

Accueil