Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

lundi 3 avril 2017


Le Gabon accueille une conférence internationale sur le conflit homme-faune



LIBREVILLE, 3 avril (AGP) – Une conférence internationale sur la réduction des conflits home-faune et l’amélioration de la coexistence s’ouvre ce lundi à Libreville et se déroulera également à la Lopé, une aire protégée les plus en vue au Gabon.

La conférence organisée par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), le ministère de l’Economie forestière en partenariat avec le programme mondial pour la vie sauvage, rassemblera un grand nombre d’experts internationaux de la vie sauvage et les meilleurs spécialistes gabonais.

Cet événement doit permettre de faire avancer la réflexion sur les problématiques environnementales et sociales liées au voisinage entre les humains et les animaux.

Les débats et les ateliers se tiendront tout d’abord au Lopé Hôtel, au cœur du sanctuaire inscrit au Patrimoine mondial sous l’appellation ‘Ecosystème et paysage culturel relique de Lopé- Okanda’, pour s’achever vendredi prochain à l’auditorium Arambo à Libreville.

Le gouvernement gabonais met en œuvre le projet de gestion de la faune et du conflit homme- éléphant grâce à une subvention de 9,05 millions de dollars (environ 5,5 milliards FCFA) du Fonds pour l’environnement mondial dans le cadre du programme mondial pour la vie sauvage, un dispositif-cadre pour la préservation de la faune et de la flore sauvages, la prévention du crime lié aux espèces sauvages et le développement durable.

En avril 2016, le président gabonais, Bongo Ondimba, avait annoncé la création d’un plan national de gestion du conflit homme-faune pour protéger les communautés villageoises menacées par les éléphants.

« Je souhaite garantir aux populations rurales une égalité des chances dans les activités agricoles et le droit à une vie paisible » avait-il indiqué.

Véritables menaces contre la viabilité des moyens de subsistance des communautés et pour la survie des espèces menacées, les conflits homme-faune se multiplient sous l’effet de la croissance démographique, des changements dans l’utilisation des terres, de la perte ou de la fragmentation de l’habitat, de la mauvaise gouvernance et de la demande croissante en ressources naturelles.

Cette conférence doit permettre de mieux cerner les différentes approches et les solutions mises en œuvre, afin d’aider les équipes de terrain à concevoir des réponses concrètes.

IM/IM

 

  Estuaire


 

Accueil