Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mardi 28 mars 2017


Le Garde des Sceaux visite les juridictions de Mouila



MOUILA, 28 Mars (AGP) - Le ministre gabonais de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des Droits Humains, Alexis Boutamba Mbina a visité, jeudi dernier, les juridictions sous tutelle à Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié, pour s’enquérir des conditions de travail de ces administrations décentralisées, en présence du gouverneur Benjamin Nzigou, des responsables du corps judiciaire et ceux des corps habillés.

En provenance de la ville de Lambaréné (chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué, centre), le membre du gouvernement a rallié Mouila par voie terrestre. Après les civilités d’usage, il a eu une séance de travail avec le personnel des trois juridictions (Cour d’appel, Cour des comptes, Tribunal) suivi d’une visite guidée. Pendant la séance de travail il a répertorié le chapelet de doléances qui minent la justice, nonobstant les rapports envoyés à son cabinet par les responsables de ces juridictions.

’’Je suis nouvellement promu à ce poste, alors j’ai préféré faire le tour du propriétaire, pour ma première visite, les juridictions de l’arrière pays dont celles de Mouila, afin de toucher du doigt et évaluer les véritables problèmes qui minent la justice gabonaise’’, a-t-il précisé.

’’Au-delà des rapports que vous envoyez à partir de vos juridictions, j’ai vu moi-même les problèmes auxquels vous faites allusion. Je suis envoyé par le chef de l’Etat qui veut faire de la Justice un ministère fort, parce que c’est vous qui incarnez la paix dans notre pays, vous avez la charge de sécuriser ceux qui viennent investir au Gabon et nous allons à court et moyen terme élaborer un document permettant de mieux cerner les choses’’, a rassuré Alexis Boutamba Mbina.

Intervenant au nom de ces juridictions, le procureur général, Apollinaire Ndziengui s’est dit honoré de recevoir le ministre de tutelle dans leur localité et souligné que ’’la Justice est le fleuron de tout état de droit. Ainsi, votre arrivée dans le département a été le signe d’un azur radieux doublé d’un réel espoir, malheureusement, vous avez un département en crise autrement dit un bateau naviguant vers un horizon sombre, avec des occupants qui demandent secours, quelle image, M le Garde des Sceaux face à la légitimité des revendications, car vous avez fait montre de professionnalisme, réalisme et pragmatisme en trouvant des solutions idoines (à certaines préoccupations, ndlr) !’’.

De ces solutions idoines figurent 116 toges achetées et distribuées à la dernière formation des magistrats et greffiers de 2016, l’octroi de la prime d’incitation à la performance (PIP), les bâtiments de l’ordre administratif ont été trouvés tant pour les personnels de Port-Gentil (Ogooué-Maritime, ouest) qu’à Franceville (Haut-Ogooué, sud-est).

Le manque de fauteuils de bureau, de meubles de rangement, l’absence d’ordinateurs, d’onduleurs, d’imprimantes, de photocopieurs, de cartouches d’encre pour un fonctionnement efficient du personnel qui exercent et accomplissent des missions délicates et difficiles, ont été d’autres écueils soumis au ministre, en plus de l’insuffisance de toges, outils indispensables à la tenue des audiences tant ordinaire que criminelle.

La sécurité de l’immeuble a été aussi évoquée étant entendu que depuis un moment toutes les juridictions ont été visitées par des malfrats, les agents de la sécurité pénitentiaire qui accompagnent les prévenus à pied ne sont plus en sécurité. La délégation ministérielle s’est rendue également à la prison centrale de Mouila pour se rendre compte du cadre de travail et de vie du personnel et des détenus.

BPIM/JPM/FSS

 

  Ngounie


 

Accueil