Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 19 mars 2017


Un réseau de dealer de cannabis démantelé près de Cocobeach



LIBREVILLE, 18 Mars (AGP)- Le ‘’caïd’’ Michel Ndong Bitome, 63 ans, Jean Minko Obiang et Essono Ndong ont été déférés à la prison centrale, vendredi 17 mars, pour détention et vente illégale de cannabis, après leur interpellation le 14 mars dernier au village Nya-nam, sur l’axe Ntoum-Cocobeach.

Leur interpellation, mardi dernier au village Nya-nam, a permis la saisie, par les enquêteurs de l’Office central de lutte anti drogues (Oclad), de 157 bottes de chanvre indien, un ballot de plus de 2 kg et de 2 paquets de vrac de cannabis.

Le ‘’caïd’’ et ses comparses ont été arrêtés au cours d’une mission à risques au village Nya-nam, bourgade située à 8 kilomètres de la ville de Cocobeach. Le sexagénaire de dealer et ses amis ravitaillaient essentiellement les consommateurs et autres revendeurs dudit produit illicite qui revenaient de Libreville, de Port-gentil, de Ntoum et Cocobeach, indiquent les enquêteurs.

Michel Ndong Bitome, le cerveau du groupe, était activement filé par les éléments de l’antenne provinciale Oclad-Ntoum, car il était cité dans la plupart des cas par des clients interpelés, comme étant le principal fournisseur, en plus de ses deux lieutenants et démarcheurs. Un mode opératoire lui a permis durant des années, d’échapper aux gendarmes de Cocobeach, qui avaient de forts soupçons le concernant pourtant.

Patriarche et arrière grand père reconnu au village Nya-nam, le sexagénaire s’approvisionnait auprès des dealers en provenance de la Guinée Equatoriale. Il dissimulait le produit dans des briques de vin rouge, histoire de tromper la vigilance de personnes curieuses d’en savoir davantage. Et c’est d’ailleurs ce mode d’emballage qui facilitait la tâche à ses lieutenants, qui servaient d’intermédiaires entre les clients et lui.

Les trois dealers de l’axe Ntoum-Cocobeach ont été présentés, vendredi 17 mars au parquet. Ils ont été déférés à la prison centrale de Libreville, pour vente et détention illégale de cannabis.

SM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil