Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

mardi 7 février 2017


Une ONG en campagne contre l’exploitation forestière illégale à Guiétsou



MOUILA, 7 FEV. (AGP) – Muyissi Environnement, une Organisation non gouvernementale (ONG), exerçant dans la province de la Ngounié (sud), en collaboration avec l’ONG belge Conservation Justice a mené du 26 janvier au 01er février dernier à Guiétsou et dans l’ensemble des villages du département de la Mougalaba une campagne d’information et de sensibilisation de lutte contre l’exploitation forestière illégale, a-t-on appris mardi.

« La campagne a essentiellement porté sur les principales infractions du secteur forestier, la règlementation de la chasse, la gestion environnementale, la lutte contre la pauvreté en milieux rural, les relations entre les ONG, l’administration et les opérateurs forestiers ainsi que l’implication regrettable de certains agents des Eaux et Forêts dans des pratiques illégales », a déclaré le vice-président de Muyissi, Ernest Moussounda.

Tous les thèmes ont été abordés dans tous les villages notamment en fonction des réactions des participants. Le thème sur les principales infractions est celui qui a été le plus abordé.

« Il s’agissait pour les ONG d’impliquer les populations dans l’observation de ces infractions qui sont à l’origine de la dégradation de nos forêts et de nombreuses pertes économiques », a-t-il indiqué.

Les populations, satisfaites des informations reçues ont souhaité que les sociétés forestières contribuent au développement des villages dans lesquels elles sont implantées.

Les demandes des populations concernent le plus souvent dans chaque village un groupe électrogène, les pompes hydrauliques, les dispensaires, les écoles et l’emploi des jeunes afin de lutter contre le chômage.

Malheureusement, très peu de sociétés respectent ces demandes contenues à l’article 251 du code forestier et soutenu par l’arrêté 105 du Ministère des Eaux et Forêts, indique-t-on.

« Plusieurs exploitants forestiers préfèrent opter pour des promesses qu’ils ne tiennent presque jamais. La pauvreté s’enracine en milieu rural et la conséquence directe de cette illégalité de faite reste l’exploitation forestière illégale », affirmé le responsable du programme social de Conservation Justice, Max Guy Ondo Nguema.

La mission d’information et de sensibilisation dans les départements de la Mougalaba et de la Douya-Onoye a révélé les mauvaises relations entre d’une part les populations et les opérateurs forestiers et d’autre part entre les administrations locales et ces mêmes opérateurs.

« ’La difficulté de ces relations est essentiellement basée sur le non respect de l’article 251 du code forestier et l’arrêté 105 fixant le modèle du cahier de charges contractuelles’’, a révélé le directeur de Conservation Justice, Luc Mathot.

Cette campagne d’information et de sensibilisation rentre dans le cadre du partenariat conclu les ONG Muyissi Environnement et Conservation Justice et s’inscrit dans le cadre d’un projet d’Appui à la lutte contre l’exploitation forestière illégale (ALEFI) du ministère des Eaux etforêts

Le projet ALEFI a pour objectif global d’« Assister le gouvernement du Gabon dans la lutte contre l’exploitation forestière illégale, en produisant des moyens de dissuasion vis-à-vis de l’exploitation forestière illégale ».

Les activités en matière de lutte contre l’exploitation forestière ont débuté en 2013 et Conservation Justice a initié avec les autorités des actions concrètes. 118 personnes ont été arrêtées dans le cadre de ce projet avec un nombre de condamnation à des peines de prison ferme encore trop faible (8 personnes). Plusieurs autres ont purgé une peine de prison.

Ce projet qui est financé par l’Union Européenne (UE) est prévu pour trois ans et c’est l’ONG Muyissi Environnement qui est chargé de sa mise en œuvre dans la région centre-sud (Moyen-Ogooué, Ngounié, Nyanga).

LDN/IM

 

  Ngounie


 

Accueil