Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 14 juin 2018


Il tue un éléphant et va en prison pour trafic d’ivoire



Libreville, 14 Juin (AGP) - Oswald Ndong Nzé, un présumé braconnier a été pris en flagrant délit de commercialisation de pointes d’ivoire, le mardi 12 juin dernier, par la Police judiciaire (PJ) au village Akana, à environ 75 km de Makokou, dans la province de l’Ogooué Ivindo.

Le présumé braconnier Oswald Ndong Nzé a été interpellé, mardi dernier au village Akana, à environ 75 km de Makokou, dans la province de l’Ogooué Ivindo. Selon les dernières informations reçues, son complice dénommé Makoye serait toujours en fuite.

Les forces de l’ordre ont par ailleurs saisi un certain nombre d’objets, notamment deux pointes d’ivoire, un fusil de type calibre 12, ainsi que 2 cartouches de type chevrotine, appartenant au présumé braconnier et utilisés, par ce dernier, pour abattre l’éléphant sur lequel aurait été prélevées les pointes d’ivoires au centre de l’arrestation.

Selon des sources proches du dossier, l’homme est parti dudit village au petit matin du 12 juin, dans l’objectif d’écouler sa marchandise auprès d’un client avec qui il aurait pris rendez-vous, quelques jours avant. " Malheureusement pour lui, l’information parviendra aux éléments de la Police judiciaire de Makokou grâce aux services d’un indic.

Vers 10h, une équipe, constituée des éléments de la Police judiciaire, des Eaux et forêts et de Conservation justice (CJ), entreprend d’aller vers le lieu devant faciliter la transaction. Sur place l’équipe va surprendre le sieur Oswald Ndong Nzé, dans la position du marchand prêt à céder son produit ", témoigne un agent ayant requis l’anonymat.

A la suite de son arrestation, suivie de son interrogatoire, le mis en cause va avouer rapidement son crime. Il indique alors avoir abattu un éléphant au village Akana avec un calibre 12 et des munitions de type chevrotine. Cette déclaration donnera alors lieu à une perquisition à son domicile.

Dans ses déclarations, il citera comme complice un nommé Makoye connu comme étant un employé dans une concession forestière de Booué. Lequel attendait sa part d’argent issu de la transaction.

Oswald Ndong Nzé est en garde à vue dans les geôles de la Police judiciaire de Makokou où il médite sur son sort avant comparution devant le Procureur de la République près le tribunal de Makokou. Il risque jusqu’à six (6) mois de prison.

CBO/SM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil